Accueil
Projet
Derrida
Œuvrance
Sources
Scripteur
Mode d'emploi
 
         
           
Lire Derrida, L'Œuvre à venir, suivre sur Facebook L'activité du site, suivre le blog

 

TABLE des MATIERES :

                            NIVEAUX DE SENS :

                     
                     
Être, monde, chose                     Être, monde, chose
Sources (*) : Merleau - Ponty               Merleau - Ponty
Maurice Merleau-Ponty - "Le visible et l'invisible", Ed : Gallimard, 1964, p121

 

-

[Il y a être, il y a monde, il y a quelque chose]

Autres renvois :
   

La Chose est ce qui reste inaccessible

   
   
                 
                       

Pour l'acquťrir, cliquez

sur le livre

 

Merleau-Ponty oppose cette formulation, Il y a être, il y a monde, il y a quelque chose, à celle de Sartre : L'être est, le néant n'est pas. Sartre fait du néant une sorte d'essence. Sa pensée négative est une dichotomie réflexive (être/néant), une approximation qui néglige l'expérience, le vécu de celui qui parle et qui voit. Selon Merleau-Ponty, l'être ne surgit pas d'un point de néant, mais d'un "relief" ontologique dont le fond n'est pas rien : mon être vivant, charnel. Il y a un monde, j'en ai l'expérience, il est chose et il est pensée. Pour être, il n'a pas à annuler le rien. Il lui suffit d'être comme chose. Ce monde a une cohésion, un sens. Chacun s'y sait inscrit et sait que les autres y sont inscrits : il est une chair universelle.

Le néant n'est pas négation pure. S'il l'était, il serait trop hors de soi pour ouvrir l'être - une ouverture qui peut être pensée comme dialectique. L'être est parcouru par la vision, le vécu, le langage. Le corps s'interpose. La pensée fait sa route en avançant. Elle est prise dans le mouvement et ne le survole pas. Nous ne considérons une chose qu'en déterminant ce qu'elle est pour nous. Chaque terme ne devient ce qu'il est que par le mouvement (centripète et centrifuge) qui distribue sur plusieurs plans, en profondeur, une totalité en train de se faire (un monde).

Le philosophe est toujours impliqué dans les problèmes qu'il pose.

 

 

--------------

Propositions

--------------

-

Il n'y a que de l'Être; chacun se sait et sait les autres inscrits au monde

-

La chose est ce qu'elle est, sans commune mesure avec nos pensées

-

Le langage met en mots le silence de l'Être; en lui s'enroulent le visible et le vécu

-

Entre ma perception et la chose, mon corps s'interpose et s'efface

-

La chose contient en elle le foisonnement des perspectives que je vois

-

L'ouverture au monde est l'expérience de la chose qui est pensée, mais ne peut être réduite à la pure pensée

-

Le monde est chair universelle

-

C'est à l'expérience qu'appartient le pouvoir ontologique ultime : quand je me demande ce qu'est la chose, je suis un champ d'expériences

 

 

 


Recherche dans les pages indexées d'Idixa par Google
 
   
 
 
Follow @pdelayin

 

 

 

 

 

   
 
     
 
                               
Création : Qylal

 

 
Idixa

Marque déposée

INPI 07 3 547 007

 

MerleauPonty
ChoseEtre

AA.BBB

MerleauParcours

CM.LLM

GH_ChoseEtre

Rang = K
Genre = -