Accueil
Projet
Derrida
Œuvrance
Sources
Scripteur
Mode d'emploi
 
         
           
Lire Derrida, L'Œuvre à venir, suivre sur Facebook L'activité du site, suivre le blog

TABLE des MATIERES :

                            NIVEAUX DE SENS :

Les collectes de l'Orloeuvre
   
     
Que sais-je?                     Que sais-je?
Sources (*) :              
Maurice Merleau-Ponty - "Le visible et l'invisible", Ed : Gallimard, 1964, p142

 

Apres le petit dejeuner (Elin Danielson-Gambogi, 1890) -

"Où suis-je?" et "Quelle heure est-il?" sont des questions inépuisables

   
   
   
                 
                       

Pour l'acquérir, cliquez

sur le livre

 

Si cette question est inépuisable, ce n'est pas parce que l'heure et le lieu changent, c'est parce qu'une autre question est sous-jacente : Quelle est cette attache indestructible aux heures et aux lieux?. Il nous faut nous installer continuellement parmi les choses. Il faut que je sois à un temps, à un lieu, quels qu'ils soient.

Certes, à la question "Où suis-je?", on peut répondre par des faits ou des entités prises comme évidentes en elles-mêmes (par exemple une localité : Je suis là). La réponse relève alors d'une foi fondamentale en la "naturalité" de ces faits. Elle est l'inverse du "Que sais-je?", qui n'a pas de réponse naturelle.

Mais la loi de notre être, c'est que ces questions sont des trous dans les choses. Après un espace il y a un espace, après un temps, un temps. Notre connaissance secrète de l'espace et du temps, c'est qu'ils se présentent comme êtres à interroger. L'interrogation est le rapport ultime à l'Être.

C'est une citation de Claudel ("Art Poétique" p9).

 

 

 

 

 


Recherche dans les pages indexées d'Idixa par Google
 
   
 
 
Follow @pdelayin

 

 

 

 

 

   
 
     
 
                               
Création : Qylal

 

 
Idixa

Marque déposée

INPI 07 3 547 007

 

MerleauPonty
ProSavoir

CQ.LLD

Q.question

Rang = P
Genre = MR - IB