Accueil
Projet
Derrida
Œuvrance
Sources
Scripteur
Mode d'emploi
 
         
           
Lire Derrida, L'Œuvre à venir, suivre sur Facebook L'activité du site, suivre le blog

TABLE des MATIERES :

                            NIVEAUX DE SENS :

Les collectes de l'Orloeuvre
   
     
Être, monde, chose                     Être, monde, chose
Sources (*) : Merleau - Ponty, l'Être               Merleau - Ponty, l'Être
Maurice Merleau-Ponty - "Le visible et l'invisible", Ed : Gallimard, 1964, p166

 

- -

Le langage institue

Le langage met en mots le silence de l'Être; en lui s'enroulent le visible et le vécu

Le langage institue
   
   
   
                 
                       

Pour l'acquťrir, cliquez

sur le livre

 

Le philosophe devrait se taire, coïncider en silence avec une philosophie déjà faite, rejoindre l'Être. Mais il parle, il veut mettre en mots ce silence, tout en sachant qu'il ne retrouvera ni le monde naturel, ni le temps. Le langage coupe le tissu continu qui nous joint vitalement aux choses, il s'installe entre lui et nous comme un écran.

Pourtant il est relié aux choses muettes qu'il interpelle, il les fait parler. Les mots s'unissent par entrelacement naturel de leur sens. Le langage est une vie. Dans la parole parlante s'enroulent le visible et le vécu qui est un vécu-parlé, articulé avant la lettre. Le langage n'a pas à être traduit en significations et pensées, il est chose, il ne vit que du silence. En lui affleurent tous les rapports profonds du vécu.

Le langage opérant ne peut se savoir que du dedans, par la pratique. Il est ouvert sur les choses, appelé par les voix du silence.

 

 

 

 

 


Recherche dans les pages indexées d'Idixa par Google
 
   
 
 
Follow @pdelayin

 

 

 

 

 

   
 
     
 
                               
Création : Qylal

 

 
Idixa

Marque déposée

INPI 07 3 547 007

 

MerleauPonty
ChoseEtre

EE.LEE

MerleauEtre

EL.LLE

ProLangage

EF.LME

Q.Erreur

Rang = K
Genre = DET - DET