Accueil
Projet
Derrida
Œuvrance
Sources
Scripteur
Mode d'emploi
 
         
           
Lire Derrida, L'Œuvre à venir, suivre sur Facebook L'activité du site, suivre le blog

TABLE des MATIERES :

                            NIVEAUX DE SENS :

Les collectes de l'Orloeuvre
   
     
Peinture, cri, invocation                     Peinture, cri, invocation
             

 

Les platanes de la place de la Liberte a Ceret (Sou tine, 1920) -

Le souffle ne vient plus du ciel, mais du peintre

   
   
   
                 
                       

logo

 

Ce sont des platanes sur une place de village. Le moins qu'on puisse dire est qu'ils ne donnent pas une impression de sérénité. Depuis les teintes chaudes, ardentes de la gauche, jusqu'au froid du ciel bleu-gris à droite, un fort contraste de couleurs traverse le tableau. C'est comme un feu, un buisson ardent qui se réchaufferait vers la gauche et se refroidirait vers la droite. Le souffle ne vient pas du ciel. Il ne trouve pas sa source dans la volonté divine. Au contraire, il engloutit un ciel dont il ne reste que des bribes. Il provient du peintre, de son énergie, de ses mains ou de son regard.

 

 

 

 

 


Recherche dans les pages indexées d'Idixa par Google
 
   
 
 
Follow @pdelayin

 

 

 

 

 

   
 
     
 
                               
Création : Qylal

 

 
Idixa

Marque déposée

INPI 07 3 547 007

 

Soutine
SoutineArtCri

FP.LFP

zi.1920.Soutine.PlaceDeLaLiRang = NEcri
Genre = MJ - NA