Accueil
Projet
Derrida
Œuvrance
Sources
Scripteur
Mode d'emploi
 
         
           
Lire Derrida, L'Œuvre à venir, suivre sur Facebook L'activité du site, suivre le blog

 

TABLE des MATIERES :

                            NIVEAUX DE SENS :

                     
                     
Tout signe tend vers le désigné                     Tout signe tend vers le désigné
Sources (*) : Espace de désignation               Espace de désignation
Jean-François Lyotard - "Discours, figure", Ed : Klincksieck, 1974, pp74-5

 

-

Sous la profondeur, le caché

[Il y a dans tout signe une impulsion vers le désigné, le signifié, le sensible, l'immédiat]

Sous la profondeur, le caché
   
   
   
                 
                       

Pour l'acquérir, cliquez

sur le livre

 

Dans la linguistique classique, le signe est séparé de la chose (coupure sémiotique), le signifiant est arbitraire, le signifié dépend du code. Mais Saussure reconnaît qu'il y a des cas de "motivation" (ou indication) qui reposent sur les rythmes du corps. Alors le discours se fait symbole. Le signifiant, associé au signifié, ramène près du sensible (p76). Le signe, dans son entier, entre en rapport avec ce qu'il désigne, et tourne autour de l'objet dont on parle.

La formulation selon laquelle "la propriété fondamentale du langage est d'impliquer que quelque chose correspond à ce qui est énoncé, quelque chose et non pas rien" vient d'Emile Benveniste (Problèmes de linguistique générale pp84-85), qui l'a dite à propos de la dénégation freudienne (Lyotard p118). Si le phrase "Ce n'est pas ma mère" peut signifier, pour l'analyse, "C'est ma mère", c'est que derrière le jugement négatif, il y a une désignation positive. Toute parole parle de quelque chose (et non pas de rien). Tout langage présume un répondant hors de soi, une impulsion vers un désigné dont l'espace n'est pas homogène. Ce "quelque chose" n'est pas saisissable, accaparable (sauf par déconstruction). En l'absence d'un contact, il hante la parole. C'est une épaisseur qui le dédouble et se cache en lui.

Il y a une ablation première du discours, une ouverture. Son ordre n'est pas clos. L'intentionnalité du locuteur ouvre le signe sur l'autre.

La fonction référentielle est immanente au signe. Une cassure clive l'être et l'apparaître, le sens et le sensible. Elle induit une métaphysique de la présence qui est la folie de l'Occident : constitution d'un espace épais où se joue le montrer-cacher.

Les peintres se servent spontanément de cette profondeur.

 

 

--------------

Propositions

--------------

-

Tout signe désigne quelque chose à faire voir, un invu, un objet absent que la parole rend présent

-

On ne peut saisir le geste de parole qui crée la signification dans sa fonction constituante que par la déconstruction

 

 

 


Recherche dans les pages indexées d'Idixa par Google
 
   
 
 
Follow @pdelayin

 

 

 

 

 

   
 
     
 
                               
Création : Qylal

 

 
Idixa

Marque déposée

INPI 07 3 547 007

 

Lyotard
SigneDesigne

AA.BBB

EspaceDesignation

GH.LHG

ProProfondeur

FI.LFI

DS_SigneDesigne

Rang = L
Genre = -