Accueil
Projet
Derrida
Œuvrance
Sources
Scripteur
Mode d'emploi
 
         
           
Lire Derrida, L'Œuvre à venir, suivre sur Facebook L'activité du site, suivre le blog

TABLE des MATIERES :

                            NIVEAUX DE SENS :

Les collectes de l'Orloeuvre
   
     
Soutine peint ce qu'il ne dit pas                     Soutine peint ce qu'il ne dit pas
             

 

La table (Sou tine, 1919) -

La peinture montre la putréfaction du langage

   
   
   
                 
                       

logo

 

Sur cette table, les objets sont regroupés n'importe comment (comme des mots). Ils ne sont pas véritablement posés, ils ont leur propre existence (comme des pommes de Cézanne). Si la table ploie, ce n'est pas sous leur poids, c'est en raison d'une autre intervention indicible, celle qui bouleverse aussi les paysages et les personnages de Soutine. Par exemple "La vieille fille" de 1920. Cette vieille fille qui a l'air d'un garçon est inféconde. Elle est pur langage disparaissant, pur fading du langage. Elle est perte, recul. Elle s'inscrit en peinture de sang, comme la signature de Soutine, mort en 1943.

cf aussi le tableau de 1937 "Deux enfants sur la route de Chartres". Que voit-on? La route est une voie incertaine, instable, et les enfants paraissent perdus. Sur chaque bord, la terre semble chuter dans la vallée. Les champs ne sont pas des champs. Ils ne produisent rien; ils déperissent (ce qui n'exclut pas que, grâce à cela, ils produisent un jour, car la putréfaction est création féconde).

 

 

 

 

 


Recherche dans les pages indexées d'Idixa par Google
 
   
 
 
Follow @pdelayin

 

 

 

 

 

   
 
     
 
                               
Création : Qylal

 

 
Idixa

Marque déposée

INPI 07 3 547 007

 

Soutine
SoutineParcours

DP.LDD

W.soutine

Rang = RSoutineLangage
Genre = MJ - NA