Accueil
Projet
Derrida
Œuvrance
Sources
Scripteur
Mode d'emploi
 
         
           
Lire Derrida, L'Œuvre à venir, suivre sur Facebook L'activité du site, suivre le blog

TABLE des MATIERES :

                            NIVEAUX DE SENS :

Les collectes de l'Orloeuvre
   
     
Soutine peint ce qu'il ne dit pas                     Soutine peint ce qu'il ne dit pas
Rien n'assure que le garant réponde               Rien n'assure que le garant réponde

 

Paysage avec maisons et personnages (Sou tine, 1918) -

Nous sommes jetés dans des lieux instables où nous tentons d'habiter

   
   
   
                 
                       

logo

 

Le lieu semble assez ordonné (une route, un jardin, des maisons), mais les personnages n'y habitent pas, on dirait qu'ils y sont jetés, comme s'il y avait dans l'oeuvre de Soutine une sorte de proportionnalité inverse : soit c'est le lieu qui est bouleversé, soit c'est l'homme. Ici le chaos est maîtrisé, le chemin monte sur la colline sans s'y confondre. Mais les gens ont un étrange rapport au lieu. Ils semblent lutter contre l'instabilité. Faute d'un lien naturel à la terre, ils s'y accrochent, s'y collent ou s'y engluent. Ils sont forcés de la tenir dans leurs bras, de s'y relier avec ces cannes fragiles que sont les coulures de peinture, pour éviter d'en être arrachés. La pesanteur est plus une ennemie qu'une amie. On n'y trouve pas de véritable assise, mais un appui discordant et incertain. Pour maintenir tout ça, les lois de la nature sont aussi défaillantes que la divinité.

 

 

 

 

 


Recherche dans les pages indexées d'Idixa par Google
 
   
 
 
Follow @pdelayin

 

 

 

 

 

   
 
     
 
                               
Création : Qylal

 

 
Idixa

Marque déposée

INPI 07 3 547 007

 

Soutine
SoutineParcours

MJ.LLK

ProGarant

JY.LHJ

zi.1918.Soutine.PaysageAvMaRang = ZI_Soutine_AvMaisons
Genre = MJ - NA