Accueil
Projet
Derrida
Œuvrance
Sources
Scripteur
Mode d'emploi
 
         
           
Lire Derrida, L'Œuvre à venir, suivre sur Facebook L'activité du site, suivre le blog

TABLE des MATIERES :

                            NIVEAUX DE SENS :

Les collectes de l'Orloeuvre
   
     
Platon, la khôra                     Platon, la khôra
Derrida, le lieu, avoir lieu               Derrida, le lieu, avoir lieu

 

Le mat Cisabot, Ceret (Sou tine, 1920-21) -

Huile sur toile, 61 x 81 cm. Colombus Museum of Art, Ohio.

Soutine, artiste juif

Les lieux n'ont plus de nom

Soutine, artiste juif
   
   
   
                 
                       

logo

 

Céret, dans le regard de Soutine, pourrait être qualifié par antiphrase de non-lieu. Il y règne un certain désordre, mais pas un chaos absolu. On y reconnaît encore des maisons (vers la gauche) ou des arbres (vers la droite). Tout se passe comme si Soutine avait voulu prendre la place de Socrate dans le Timée. Il se tient à l'écart pour nous parler d'une chose qui n'a pas de nom à une place qui précède toute place déterminée. Etant ce qu'il est (un peintre, un locuteur), il utilise le langage visuel courant : un paysage, des arbres, des habitations, un être humain vertical. Mais ce qu'il en fait n'a rien de courant. C'est insituable. On peut le dire immanent ou transcendant, c'est en-deça de ces distinctions. Il signe de son propre nom ce qu'il nomme sans le qualifier.

 

 

 

 

 


Recherche dans les pages indexées d'Idixa par Google
 
   
 
 
Follow @pdelayin

 

 

 

 

 

   
 
     
 
                               
Création : Qylal

 

 
Idixa

Marque déposée

INPI 07 3 547 007

 

Soutine
ProKhora

NR.LNE

ProLieu

DT.DDF

SoutineArtJuif

FS.LFS

zi.1920.Soutine.Paysage7Genre = MJ - NA