Accueil
Projet
Derrida
Œuvrance
Sources
Scripteur
Mode d'emploi
 
         
           
Lire Derrida, L'Œuvre à venir, suivre sur Facebook L'activité du site, suivre le blog

TABLE des MATIERES :

                            NIVEAUX DE SENS :

Les collectes de l'Orloeuvre
   
     
Tout signe tend vers le désigné                     Tout signe tend vers le désigné
Sources (*) :              
Jean-François Lyotard - "Discours, figure", Ed : Klincksieck, 1974, p56

 

Parole mortifere -

On ne peut saisir le geste de parole qui crée la signification dans sa fonction constituante que par la déconstruction

   
   
   
                 
                       

Pour l'acquérir, cliquez

sur le livre

 

Merleau-Ponty voulait introduire le geste, la mobilité du sensible dans le système de la langue pour restituer l'acte qui ouvre la possibilité de parler. C'est ce qu'il appelait la surréflexion. Mais l'énergie de déconstruire n'est pas seulement en-deça du logos, elle est en-deça du réel ou du perceptif. Selon Lyotard, le visible dont il est question [chez Merleau-Ponty] est celui de Freud, quand la machinerie de l'image se met en marche jusque dans le langage articulé et produit le rêve ou la poésie. Pour Freud, l'homme est un être privé de coïncidence, et qui en rêve.

---

Qu'est-ce que Lyotard entend ici par déconstruction? Le travail du figural dans le discours ou celui de la vision dans la langue.

 

 

 

 

 


Recherche dans les pages indexées d'Idixa par Google
 
   
 
 
Follow @pdelayin

 

 

 

 

 

   
 
     
 
                               
Création : Qylal

 

 
Idixa

Marque déposée

INPI 07 3 547 007

 

Lyotard
SigneDesigne

RS.LSE

UParole

Rang = O
Genre = MK - NG