Accueil
Projet
Derrida
Œuvrance
Sources
Scripteur
Mode d'emploi
 
         
           
Lire Derrida, L'Œuvre à venir, suivre sur Facebook L'activité du site, suivre le blog

TABLE des MATIERES :

                            NIVEAUX DE SENS :

 
   
Marc - Alain Ouaknin                     Marc - Alain Ouaknin
Sources (*) :                
Marc-Alain Ouaknin - "Tsimtsoum, Introduction à la méditation hébraïque", Ed : Albin Michel, 1992,

Tsimtsoum, Introduction à la méditation hébraïque (Marc-Alain Ouaknin, 1992) [Tsimtsoum]

   
   
   
                 
                       

Pour l'acquérir, cliquez

sur le livre

 

Table

p9 : Avant-Propos

 

p17 : Première partie : Voyages d'une étincelle

p19. 1. Le hassidisme aujourd'hui.

p26. 2. Les origines du hassidisme.

p30. 3. Le palais des vases brisés : les thèmes fondamentaux de la nouvelle Cabale.

p37. 4. Le voyage des étincelles.

p42. 5. Créer le messie.

p45. 6. Les dérives du messianisme : Shabataï Tsevi et Jacob Frank.

p60. 7. Le Baal Chem Tov : le fondateur du hassidisme.

p63. 8. L'opposition au hassidisme.

 

p67 : Deuxième partie : la sagesse dansante du hassidisme.

 

p121 : Troisième partie : Corps et graphie, petit traité de méditation hébraïque.

-------

Il ne s'agit pas seulement de présenter le tsimtsoum hébraïque, il s'agit aussi de le caresser comme on caresse une lettre ou la sonorité d'un mot, il s'agit de se retirer devant lui, bref, de faire tsimtsoum devant le tsimtsoum. Isaac Louria (1534-1572), dont la courte vie s'est consumée entre d'autres sages à peu près à l'époque de Copernic et de Kepler, n'est pas le créateur du mot, mais il est son inventeur dans la Cabale. Inventer un mot, même s'il existe déjà, c'est fabriquer de nouveaux sens. Pour ce mot-là comme pour d'autres, il y a l'avant Louria et l'après Louria. Donc Dieu s'est retiré (tsimtsoum), il est parti en exil et a laissé quelques brisures (chevirat hakelim) et il nous reste maintenant à restaurer tout ça (tiqoun). De quoi alimenter quelques controverses n'est-ce pas? Quelques controverses et aussi une éthique, celle du commencement.

 

 

 

  ----------------------------

Formulations à partir de ce texte (les têtes de chapitre sont entre crochets) :

 

[Interpréter un texte, c'est le caresser : il se retire, reste inaccessible, ses voix se dérobent dans un jeu sans projet ni plan]

[La Cabale lourianique distingue trois moments dans la création : Tsimtsoum (retrait), Chevirat hakelim (brisure des vases), Tiqoun (réparation)]

[Dans la Cabale de Louria, la brisure des vases (Chevirat hakelim) est le temps d'exil auquel il faut répondre]

[La controverse talmudique (mahloqet) est une dialectique ouverte qui ne s'apaise jamais, ni dans un "Nous", ni dans un système, une synthèse, un savoir ou l'institution d'un dire]

[Le Tsimtsoum est le modèle de l'être en mouvement, sortant du principe d'identité pour laisser place à l'altérité d'autrui et l'altérité de soi]

Lire, c'est disséminer le mouvement et le temps au coeur même des mots

L'oeuvre d'art est une nouveauté radicale qui ouvre, fonde et institue son propre monde

Le premier mot du talmud est une question sur le temps : Meemataï?

On ne peut interpréter un texte qu'en s'impliquant au présent comme lecteur - ce qui est incompatible avec la méthode historique, qui tend à effacer le lecteur

Pour produire des sens nouveaux, il faut restreindre son savoir

Ce n'est pas Dieu qui est mort à Auschwitz, c'est l'homme

L'homme est un Golem : sa vie alterne entre une existence corporelle, inerte, et le mouvement dynamique d'un projet porté par le langage et les lettres du Nom

Le hassidisme préconise une "éthique du commencement", dans laquelle chaque parole ou action est un point de renouveau

Entre deux maîtres qui discutent, il y a un néant

Le mahloqet procède de l'espace vide, qui est le lieu originaire de toutes les questions

L'alliance du Sinaï a été conclue avec tous les présents, mais aussi avec tous les absents

En se donnant pour mission de rassembler les étincelles de sainteté éparpillées à travers le monde, le hassidisme déconstruit la langue et introduit le désir dans les mots

On ne peut pas restaurer l'unité du monde (tiqoun), mais on peut en délivrer quelques étincelles (nitsotsot)

Pour entendre la voix d'un texte, il faut construire, fabriquer et faire cette parole

Tsimtsoum, Introduction à la méditation hébraïque (Marc-Alain Ouaknin, 1992) [Tsimtsoum]

 

 

 


Recherche dans les pages indexées d'Idixa par Google
     
 
 
Follow @pdelayin

 

 

 

 

 

   
 
     
 
                               
Création : Qylal

 

 
Idixa

Marque déposée

INPI 07 3 547 007

 

Sources
OuakninCheminements

CR.GLL

YYA.1992.Ouaknin.MarcAlainGenre = -