Accueil
Projet
Derrida
Œuvrance
Sources
Scripteur
Mode d'emploi
 
         
           
Lire Derrida, L'Œuvre à venir, suivre sur Facebook L'activité du site, suivre le blog

TABLE des MATIERES :

                            NIVEAUX DE SENS :

Les collectes de l'Orloeuvre
   
     
Une différence hors système                     Une différence hors système
Sources (*) :              
Jean-François Lyotard - "Discours, figure", Ed : Klincksieck, 1974, p183

 

Les photographes inconnues -

Le caractère propre du visible est la différence

   
   
   
                 
                       

Pour l'acquérir, cliquez

sur le livre

 

La bonne forme n'est pas la règle du visible. Même chez Descartes, l'esprit débute dans la multiplicité et le désordre : nous voyons d'abord flou, dans l'opacité, la profondeur. La vue exacte n'est jamais immédiate, mais conquise sur la vision trouble. L'acte de regarder dépend d'un foyer visuel avec ses déplacements et sa courbure périphérique, ses anamorphoses qui ne sont pas des anomalies. Préférer le droit à l'oblique, le simple au complexe, l'identique au dissemblable, n'est que convention. La raison naît dans son autre.

Pour géométriser le champ de vision, Brunelleschi a du circonscrire le regard. Le trou de sa boîte est une convention qui refoule la différence figurale au bénéfice d'un champ unifié euclidien. Il a fallu "décourber" l'espace perceptif pour le rendre homogène à la zone focale centrale. Descartes procède de la même façon vis-à-vis du fantasme et du sensible : il construit une boîte mentale où l'oeil saisit un objet dégagé de toute obscurité et de toute confusion. La "bonne vue" bloque le regard sur l'objet, elle refoule le latéral.

 

 

 

 

 


Recherche dans les pages indexées d'Idixa par Google
 
   
 
 
Follow @pdelayin

 

 

 

 

 

   
 
     
 
                               
Création : Qylal

 

 
Idixa

Marque déposée

INPI 07 3 547 007

 

Lyotard
DifferenceVision

DD.LDD

T.vision

Rang = M
Genre = MK - NP