Accueil
Projet
Derrida
Œuvrance
Sources
Scripteur
Mode d'emploi
 
         
           
Lire Derrida, L'Œuvre à venir, suivre sur Facebook L'activité du site, suivre le blog

TABLE des MATIERES :

                            NIVEAUX DE SENS :

Les collectes de l'Orloeuvre
   
     
Van Gogh, la loi de l'excès                     Van Gogh, la loi de l'excès
Sources (*) : Van Gogh, la foi               Van Gogh, la foi
Pascal Bonafoux - "Van Gogh, Le soleil en face", Ed : Decouvertes-Gallimard, 1987, p155, à partir d'une citation d'un article d'Albert Aurier "Les Isolés : Vincent Van Gogh" paru en janvier 1890

 

Le Semeur (Van Gogh, 1889) -

Van Gogh est hanté par la nécessité de la venue d'un homme, d'un messie, semeur de vérité, qui regénérerait notre art et peut-être notre imbécile et industrieuse société

   
   
   
                 
                       

Pour l'acquérir, cliquez

sur le livre

 

Dans sa jeunesse, Van Gogh s'est voulu pasteur, évangélisateur. Ses échecs ne l'ont jamais dissuadé, et finalement il a réussi au-delà de toutes espérances. Pour occuper cette place, il fallait une mise à l'écart préalable : par sa volonté de vivre parmi les pauvres, son refus des convenances - vestimentaires et autres, sa sincérité absolue, son engagement excessif, Van Gogh a fait ce qu'il fallait. Son frère Théo (le bien nommé) a été son Joseph. Mais ce n'était pas tout. Il fallait encore plus : se dégager du christianisme et même de tout contenu religieux. Albert Aurier a repéré cet aspect des choses : Van Gogh n'est pas le messie d'un dieu, il est celui d'un art dans une société en attente de regénération.

Son dieu n'est ni une idée, ni une matière, c'est le soleil, ce disque qui s'embrase dans ses ciels et se répète dans ses somptueux tournesols. Le soleil est lumière, pure couleur, pure vibration visible, inaudible et inexplicable - ce qui justifie qu'on se tranche l'oreille pour ne pas l'entendre. Les paradoxe de ces épurations successives est qu'elles aboutissent, en définitive, à faire voir des voix - Van Gogh est effectivement le lointain successeur de Moïse.

 

 

Albert Aurier s'est servi du mot messie, dès le vivant de Van Gogh. D'autres parmi ceux qui l'ont connu, le père Tanguy ou Gauguin, n'ont pas utilisé le mot, mais se sont aperçus de la chose. D'autres encore, parmi ceux qui ne l'ont pas connu, l'ont qualifié d'autres mots (suicidé pour Aurtaud, ensoleillé pour Bataille), bien avant l'impressionnante onction des marchés, nouvelles églises.

 

 

 


Recherche dans les pages indexées d'Idixa par Google
 
   
 
 
Follow @pdelayin

 

 

 

 

 

   
 
     
 
                               
Création : Qylal

 

 
Idixa

Marque déposée

INPI 07 3 547 007

 

Bonafoux
VanGoghParcours

XB.LLS

VanGoghReligion

FH.LFH

T.hantise

Rang = MVanGogh
Genre = MR - IB