Accueil
Projet
Derrida
Œuvrance
Sources
Scripteur
Mode d'emploi
 
         
           
Lire Derrida, L'Œuvre à venir, suivre sur Facebook L'activité du site, suivre le blog

 

TABLE des MATIERES :

                            NIVEAUX DE SENS :

                     
                     
Art et machine mutent vers 1900                     Art et machine mutent vers 1900
Sources (*) : 1890 - 1910, le tournant               1890 - 1910, le tournant
Pierre Francastel - "Art et technique aux XIXème et XXème siècles", Ed : Denoël/Gonthier, 1972, p5

 

-

[L'art a connu une révolution entre le 19ème siècle et le 20ème siècle, au moment où l'avancée des sciences, du machinisme et de l'industrie transformaient l'univers]

   
   
   
                 
                       

Pour l'acquérir, cliquez

sur le livre

 

A la fin du 19ème siècle, tout s'est accéléré dans l'art. Entre Delacroix et Matisse, il y a plus d'écart qu'entre Véronèse et Delacroix. Que s'est-il passé? Le peintre du Moyen Age représentait des essences, celui de la Renaissance décrivait un spectacle. Avec la modernité, des critiques affirment que l'art s'est séparé de l'humain. Il serait devenu monstrueux. Cette "monstruosité" tient au machinisme. Avec lui apparaissent de nouveaux types d'objets et de nouvelles solutions intellectuelles.

L'essor de la peinture moderne dans les années 1860-80 est contemporain de la révolution industrielle. L'univers modelé par le pouvoir de fabrication de l'homme devient laid. Contre cela, l'esthétique de Ruskin est réactionnaire. Elle vise la préservation de l'idéal traditionnel du Beau. Il faut selon Ruskin restaurer l'artisanat et contempler la nature telle qu'on l'imagine. Mais l'artiste moderne procède autrement : il agit avec l'objet comme ses contemporains. Il le crée, le fabrique. Il prend acte de l'émergence du temps comme quatrième dimension. C'est une mutation des formes de la vie matérielle et sociale, un remaniement des cadres de la perception et de la connaissance.

Jusqu'en 1890, alors que de nombreuses expériences pratiques étaient en cours (nouveau style international en architecture, arts décoratifs), les théories de l'art ont ignoré les changements, supposant implicitement que le machinisme ne modifiait pas les rapports de l'homme à l'art. Les choses ont changé après l'Exposition parisienne de 1889 et le succès de la Tour Eiffel. Au-delà du fonctionnalisme, une nouvelle pensée plastique est apparue, comme en témoigne l'architecture organique de Frank Lloyd Wright.

 

 

--------------

Propositions

--------------

-

L'essor de la peinture moderne dans les années 1860-80 est liée à un tournant dans le développement du machinisme

-

A la fin du 19ème siècle, le machinisme invente de nouvelles solutions intellectuelles, et de nouveaux types d'objets se répercutent sur l'intelligence et la sensibilité humaines

-

Au 18ème siècle apparaissent des techniques dont la force se déchaîne indépendamment de l'esprit et du corps humain

-

Vers 1900, le fonctionnalisme industriel s'est imposé comme idéal esthétique

-

Un style international moderne s'est développé en architecture dans les années 1890-1900 avant même les avant-gardes modernistes

-

L'architecture organique de Frank Lloyd Wright, apparue en 1908, prétend assurer la communion de l'homme avec la nature par la libre jouissance de son espace

-

Vers l'année 1908, simultanément dans l'art et les sciences, le temps fait son apparition comme quatrième dimension

-

Le succès de Ruskin jusqu'en 1914 tient à sa capacité à maintenir l'idéal du Beau dans un monde rendu laid par le machinisme industriel

 

 

 


Recherche dans les pages indexées d'Idixa par Google
 
   
 
 
Follow @pdelayin

 

 

 

 

 

   
 
     
 
                               
Création : Qylal

 

 
Idixa

Marque déposée

INPI 07 3 547 007

 

Francastel
MDDRevo

AA.BBB

ArtMDD

DC.LLD

GR_MDDRevo

Rang = O
Genre = -