Accueil
Projet
Derrida
Œuvrance
Sources
Scripteur
Mode d'emploi
 
         
           
Lire Derrida, L'Œuvre à venir, suivre sur Facebook L'activité du site, suivre le blog

TABLE des MATIERES :

                            NIVEAUX DE SENS :

Les collectes de l'Orloeuvre
   
     
Images au rythme du monde                     Images au rythme du monde
Sources (*) : Art Ctp, dissémination               Art Ctp, dissémination
Pierre Francastel - "Art et technique aux XIXème et XXème siècles", Ed : Denoël/Gonthier, 1972, pp210-213

 

Le diable, la parapentiste, etc... (Rene Ber tholo, 1996) -

Dans l'art contemporain, le rythme n'est plus un rapport d'équilibre entre valeurs, mais une puissance de dissociation qui menace la stabilité

   
   
   
                 
                       

Pour l'acquérir, cliquez

sur le livre

 

La peinture, la musique et l'architecture de la Renaissance considèrent le monde comme fondé sur des rapports de force en équilibre. L'organisme est supérieur aux parties. Une belle composition repose sur une compensation stricte des valeurs : plein/vide, sombre/clair, droit/courbe, rapide/lent, etc... Le travail du technicien était réglé par le même principe. L'instrument de base de la chimie était la balance, celui de la géométrie dérivé de la mesure algébrique, etc... Chaque chose pouvait être réduite à une unité de valeur.

Cette conception s'est effacée en poésie (vers libre), en musique (atonalisme), au cinéma (montage), en photographie (détails), etc... La forme n'est plus engendrée par le repos, elle naît aussi du mouvement. Ce n'est plus l'équilibre qui est sa loi d'or, mais le dynamisme. Tous se transforme. La matière se génère ou se détruit. Le dessin était la science de la mise en ordre des éléments de l'univers. Par la netteté du trait, il aidait le spectateur à intégrer le temps dans une vision spatiale immobile. Dans un monde de vitesse conçu comme un système de vibrations non centrées, de mouvement et de dissociation, il n'a plus sa place. Le rythme change de signification. C'est un élément de puissance (machinisme) et aussi une menace. Il est associé au rendement, à la discipline, et aussi au plaisir. Son accélération commande le développement de l'art contemporain, qui ne repose pas sur sa symétrie mais sur ses variations : art abstrait, jazz, architecture, danse, couleur.

 

 

 

 

 


Recherche dans les pages indexées d'Idixa par Google
 
   
 
 
Follow @pdelayin

 

 

 

 

 

   
 
     
 
                               
Création : Qylal

 

 
Idixa

Marque déposée

INPI 07 3 547 007

 

Francastel
VoixRythme

ED.LED

MQiACtp

ES.LES

UrythmeCtp

Rang = O
Genre = MK - NG