Accueil
Projet
Derrida
Œuvrance
Sources
Scripteur
Mode d'emploi
 
         
           
Lire Derrida, L'Œuvre à venir, suivre sur Facebook L'activité du site, suivre le blog

 

TABLE des MATIERES :

                            NIVEAUX DE SENS :

                     
                     
Van Gogh, désir de jouissance                     Van Gogh, désir de jouissance
Sources (*) : Van Gogh, la loi de l'excès               Van Gogh, la loi de l'excès
David Haziot - "Van Gogh (biographie)", Ed : Gallimard - Folio, 2007, p169

 

-

Archi - oeuvre, modernité

[La peinture de Van Gogh est apparue aux contemporains comme extraordinairement impudique, car plus rien n'arrête l'oeil]

Archi - oeuvre, modernité
   
   
   
Une différance inarrêtable Une différance inarrêtable
                 
                       

Pour l'acquťrir, cliquez

sur le livre

 

Le plus étrange dans la peinture de Van Gogh est sa capacité à transmettre l'émotion. Elle passe par une technique rapide, toujours plus rapide, où la peinture rejoint l'écriture. Ses toiles géniales ont été créées en quelques heures. Entre peinture et graphisme, il lâche la bride à tous les automatismes. Son art est fiévreux, fou. Il libère des forces obscures. Mais comment? Par ce trait vibrant dont l'oeil poursuit la trace au-delà du point où il s'arrête (citation de François Baranger), ce jaillissement immédiat, ce trait discontinu qui ne laisse pas en repos, ce trait qui fait travailler l'oeil et l'esprit, ce trait inachevé qui renvoie au-delà du sujet peint, qui arrache le spectateur à ses certitudes réalistes.

Van Gogh est le peintre du supplément, de l'excès. Sa peinture s'appuie sur la couleur pour en donner toujours plus. Ainsi le jaune : plus de lumière, de bonheur de vivre, de jouissance, jusqu'au point qui menace l'intégrité du corps. S'il s'en est pris à son oreille, c'est parce qu'il ne voulait pas savoir ce qu'il transgressait.

 

 

--------------

Propositions

--------------

-

L'effort pour fusionner trait, graphisme et touche de couleur en une écriture automatique est le nerf de l'art de Vincent Van Gogh

-

Van Gogh, très en avance sur son temps, invente le trait brut qui libère l'émotion avec la trace (Pêchers en fleurs, 1888)

-

Van Gogh recherche une fusion totale avec l'objet dans son immédiateté et sa présence réelle

-

Van Gogh traitait la peinture comme une prostituée sacrée et interdite

-

La couleur de Van Gogh est le jaune : celui de la clarté suprême de l'amour

-

Pour Van Gogh le tableau n'est pas une image : l'oeil s'y promène comme à la campagne et y jouit du même bonheur, si l'artiste a peint avec vérité (Champ de blé au soleil, 1888)

-

Van Gogh préserve l'inachèvement, la suggestion, les vides où l'oeil s'engouffre pour rêver

-

Van Gogh s'est tranché l'oreille pour réduire au silence les voix qui lui reprochaient de jouir de la vision pure

 

 

 


Recherche dans les pages indexées d'Idixa par Google
 
   
 
 
Follow @pdelayin

 

 

 

 

 

   
 
     
 
                               
Création : Qylal

 

 
Idixa

Marque déposée

INPI 07 3 547 007

 

Haziot
VanGoghDDJ

AA.BBB

VanGoghParcours

CD.LCD

OeuvreCtp

IE.LIE

SpectreInarret

PE.LKE

JV_VanGoghDDJ

Rang = L
Genre = -