Accueil
Projet
Derrida
Œuvrance
Sources
Scripteur
Mode d'emploi
 
         
           
Lire Derrida, L'Œuvre à venir, suivre sur Facebook L'activité du site, suivre le blog

 

TABLE des MATIERES :

                            NIVEAUX DE SENS :

                     
                     
L'oreille de Van Gogh                     L'oreille de Van Gogh
Van Gogh, la loi de l'excès               Van Gogh, la loi de l'excès
Angeline Lafauchais - "L'invocation d'autrui", Ed : Galgal, 2007, Page créée le 16 janvier 2008

 

-

Réparation par l'oeuvre

[Les peintures de Van Gogh vibrent à la place de son oreille]

Réparation par l'oeuvre
   
   
   
L'espace résonne dans l'image L'espace résonne dans l'image
Au diapason de la voix               Au diapason de la voix    
Espace vocal, couleur                     Espace vocal, couleur    

logo

 

D'une part, la peinture de Van Gogh est vibratoire. D'autre part, il s'est coupé l'oreille (et pas un autre organe). Comment rapprocher les deux? En quoi cet acte (le 24 décembre 1888, la nuit de Noël) qui annonçait son suicide (le 27 juillet 1890, après une première tentative le 25 décembre 1889 - encore la nuit de Noël) prolonge-t-il sa peinture? Pour passer à l'acte, se débarrasser de cet organe encombrant, le remettre à cette pute arlésienne (qu'il jugeait peut-être capable de l'estimer à sa juste valeur), il faut une raison impérieuse. Pour un homme qui désire jouir de la vision pure, l'oreille est un obstacle. A quoi bon entendre auditivement si l'on a acquis le pouvoir magique d'entendre visuellement? L'audition est devenue gênante. Il faut la sacrifier, prendre le risque de libérer les forces qu'elle emprisonne. Van Gogh fait cadeau de son oreille, une partie vivante de lui-même qu'il considère exactement comme un tableau. Après la mort de son père (1885), après l'échec de sa relation avec Gauguin (1888), il se méfiait des voix, surtout paternelles. Il ne supportait la vibration que sous forme de couleurs et de traits.

 

 

--------------

Propositions

--------------

-

[Van Gogh se sert de la couleur pour rendre les contours, s'exprimer fortement, et aussi faire vibrer un "je ne sais quoi d'éternel"]

-

La voix est ce qui résonne ailleurs

-

Van Gogh s'est tranché l'oreille pour réduire au silence les voix qui lui reprochaient de jouir de la vision pure

-

L'auto-mutilation de Van Gogh est un sacrifice : il s'arrache l'oreille pour rompre l'homogénéité de sa personne et libérer les éléments hétérogènes

-

Par sa peinture, Van Gogh fait don d'une partie vivante de lui-même (son oreille)

 

 

 


Recherche dans les pages indexées d'Idixa par Google
 
   
 
 
Follow @pdelayin

 

 

 

 

 

   
 
     
 
                               
Création : Qylal

 

 
Idixa

Marque déposée

INPI 07 3 547 007

 

Angeline
VanGoghVibration

AA.BBB

VanGoghParcours

EK.LKC

RepArt

ON.LON

EVocalTableau

CG.LAA

VoixVibration

QN.LNN

EVocalCouleur

FD.LDD

JC_VanGoghVibration

Rang = L
Genre = -