Accueil
Projet
Derrida
Œuvrance
Sources
Scripteur
Mode d'emploi
 
         
           
Lire Derrida, L'Œuvre à venir, suivre sur Facebook L'activité du site, suivre le blog

TABLE des MATIERES :

                            NIVEAUX DE SENS :

Les collectes de l'Orloeuvre
   
     
L'esthétique est mourante                     L'esthétique est mourante
Sources (*) : Indication, indice, empreinte               Indication, indice, empreinte
Daniel Bougnoux - "La crise de la représentation", Ed : La Découverte, 2006, p106

 

Beaute japonaise -

L'esthétique traite la production du sens sur un mode sensible

   
   
   
                 
                       

Pour l'acquérir, cliquez

sur le livre

 

L'expérience esthétique ne se réduit pas à la simple représentation [c'est-à-dire à un sens déjà constitué]. Le jugement de goût exige de prêter son corps. Nous touchons et nous sommes touchés. C'est le punctum de Barthes, une chaîne causale qui remonte de corps en corps, l'évidence poignante d'une présence réelle ("ça a été"). L'indice infiltre l'ordre des représentations. Même le regard embrasse : notre rétine est d'abord une peau. Au coeur du visible est le tangible. [Ainsi l'oeuvre d'art produit-elle un sens qui reste collé à l'objet, qui ne fait ni langage ni système].

Dans le moment esthétique, la représentation vacille. Le fond remonte dans la figure, la matière dans la forme, l'objet dans le signe, l'énergie dans l'information. Le relief logique est écrasé. La coupure sémiotique hésite.

Avec ses racines érotiques, l'expérience de la beauté est équivoque. Elle peut provoquer ou humilier, on peut y réagir par le vandalisme. Les oeuvres d'art appellent la souillure et les coups.

 

 

 

 

 


Recherche dans les pages indexées d'Idixa par Google
 
   
 
 
Follow @pdelayin

 

 

 

 

 

   
 
     
 
                               
Création : Qylal

 

 
Idixa

Marque déposée

INPI 07 3 547 007

 

Bougnoux
ArtEsthetique

EE.LEE

ProIndice

ND.LDD

UEsthetique

Rang = N
Genre = MK - NG