Accueil
Projet
Derrida
Œuvrance
Sources
Scripteur
Mode d'emploi
 
         
           
Lire Derrida, L'Œuvre à venir, suivre sur Facebook L'activité du site, suivre le blog

TABLE des MATIERES :

                            NIVEAUX DE SENS :

 
   
Albert Egakis                     Albert Egakis
Sources (*) :                
Albert Egakis - "Puisse...", Ed : Galgal, 1989, -

Puisse... (Albert Egakis, 1989) [Puisse]

   
   
   
                 
                       

logo

Cliquer pour accéder à son texte

 

Table

C'était un homme reconnu et apprécié dans les milieux les plus divers. Psychiatre et professeur de biologie, il avait publié de nombreux textes à la jonction de la littérature, de la science et de la philosophie. Il s'était fait un nom comme fondateur de la chycalise (revenant aux dire d'un maître disparu, Laaqib, la pratique chycalitique s'appuie sur le ch(e), le chasard et la chience). Jusqu'à la veille de son assassinat, il tenait un séminaire hebdomadaire quai de l'Idve. De nombreux Galgaliens y participaient comme son ami Hubert Donoissy. Sa démarche était loin d'être étrangère au fonctionnement du Galgal, comme le montra l'affaire de la chaïcité.

On venait de loin pour l'entendre (par exemple Jorge Leonardo venu cette année-là du Brésil). Son influence sur le Cercle s'exerçait dans des domaines étonnamment divers, comme la musique (Armando ou Bertille), la politique ou la finance (Jorge). En général ses auditeurs gardaient leur indépendance, ils ne devenaient pas des disciples, ils suivaient leur propre voie. Bien avant sa mort, certains Galgaliens s'étaient même éloignés de lui, dont les trois anciens Georges Dabouy (resté chycaliste), Max Uryos, qui avait renoncé à la pratique, et Jacques Bardoul (un cas particulier). Delphine Séverin se réclamait encore de lui, mais suivait une direction presque opposée.

La pensée d'Albert n'est pas de celles qu'on résume (surtout pas dans une biographie aussi courte) (bien que certaines formulations aient été réunies sous le titre de Puisse...). Ce qu'on peut en dire de moins inexact, peut-être, c'est que, les ch(e) ressemblent à des graines ou étincelles de hasard. Sans elles, le "ch" dont il fait précéder ses concepts s'effondrerait dans le néant.

C'est resté longtemps un sujet de plaisanterie. Monsieur Puisse! disait-on de lui à cause de son tic de langage. Puisse-t-on laisser ceci ou cela, la caresse ou l'attente, l'inconnu ou l'incertain... Et finalement il a assumé. Il a intitulé son texte : Puisse...

 

 

  ----------------------------

Formulations à partir de ce texte (les têtes de chapitre sont entre crochets) :

 

[Nous ignorons lesquelles, mais nous avons la certitude que des tâches nous incombent]

[Le devoir, c'est faire exister le dehors]

[La chycalyse est une cure analytique, qui tire sa dynamique de la production d'oeuvres]

Le (e), objet du souffle

Mon fils représente l'intrusion inévitable de ma propre mort

Puisse... (Albert Egakis, 1989) [Puisse]

[Albert Egakis]

 

 

 


Recherche dans les pages indexées d'Idixa par Google
     
 
 
Follow @pdelayin

 

 

 

 

 

   
 
     
 
                               
Création : Qylal

 

 
Idixa

Marque déposée

INPI 07 3 547 007

 

Sources
AlbertParcours

B1.989

YYB.1989.Egakis.Albert

Rang = ZZ_BIB_EGakis_Puisse
Genre = -