Accueil
Projet
Derrida
Œuvrance
Sources
Scripteur
Mode d'emploi
 
         
           
Lire Derrida, L'Œuvre à venir, suivre sur Facebook L'activité du site, suivre le blog

TABLE des MATIERES :

                            NIVEAUX DE SENS :

Les collectes de l'Orloeuvre
   
     
Le cinéma vocalise l'espace                     Le cinéma vocalise l'espace
Sources (*) : Surenchères de l'hypercinéma               Surenchères de l'hypercinéma
Gilles Lipovetsky - "L'écran global, Culture-médias et cinéma à l'âge hypermoderne, avec Jean Serroy", Ed : Seuil, 2007, p110

 

-

L'hypercinéma stimule le spectateur, le sollicite et le fait vibrer

   
   
   
                 
                       

Pour l'acquťrir, cliquez

sur le livre

 

A l'époque classique du cinéma (qui se termine vers les années 1960-70), il fallait au spectateur une structure narrative claire et lisible pour qu'il se repère. Cette tradition ne s'est pas complètement perdue, mais elle tend à s'effacer sous d'autres tendances : prévalence de l'image, du son, des couleurs et de leur impact émotif, abolition des distances entre le film et le spectateur, esthétique de l'excès et de l'outrance, complexification des scénarios. La compréhension intellectuelle de l'histoire cède le pas aux résonances intimes. L'incohérence n'est plus perçue comme déficience, mais comme une énigme qui rejoint le vécu du spectateur. Pour que l'image soit efficace, il suffit qu'on puisse se retrouver dans un fragment de plan, un feeling, un sentiment de vacuité, de solitude ou d'étrangeté, un passage cocasse ou déroutant.

 

 

La socialisation ne passe plus par la discipline, mais par des sollicitations, des incitations multiformes dont le cinéma se fait l'écho. L'insignifiant, le détail ou le petit vaut pour lui-même. Il n'y a plus de grille générale d'interprétation. Chaque personnage est singulier. Il est montré tel qu'il est, sans aucune justification.

 

 

 


Recherche dans les pages indexées d'Idixa par Google
 
   
 
 
Follow @pdelayin

 

 

 

 

 

   
 
     
 
                               
Création : Qylal

 

 
Idixa

Marque déposée

INPI 07 3 547 007

 

Lipovetsky
EVocalCinema

CI.LCI

HyperCinema

FE.LFE

T.evocal

Rang = O
Genre = MH - NP