Accueil
Projet
Derrida
Œuvrance
Sources
Scripteur
Mode d'emploi
 
         
           
Lire Derrida, L'Œuvre à venir, suivre sur Facebook L'activité du site, suivre le blog

TABLE des MATIERES :

                            NIVEAUX DE SENS :

Les collectes de l'Orloeuvre
   
     
L'écran global omniprésent                     L'écran global omniprésent
Sources (*) :              
Gilles Lipovetsky - "L'écran global, Culture-médias et cinéma à l'âge hypermoderne, avec Jean Serroy", Ed : Seuil, 2007, p283

 

Un ecran se generalise (Ozzy Gorgo, 2010) -

La généralisation de l'écran est une révolution copernicienne qui renverse la façon d'être au monde

   
   
   
                 
                       

Pour l'acquérir, cliquez

sur le livre

 

Jamais l'homme n'a disposé d'autant d'écrans pour regarder le monde. La toile blanche du cinéma, écran originel, est miniaturisée, démultipliée, interconnectée, omniprésente. Elle est devenue une interface généralisée. De l'écran de poche à l'écran géant, de l'écran de surveillance à l'appareil photo numérique, de la Toile à l'imagerie médicale, des écrans domotiques au GPS, de la gratuité à la publicité, nous évoluons dans un monde dédoublé, virtualisé. L'homme hypermoderne devient Homo ecranis.

Le cinéma produit une vision du monde qui modifie le monde lui-même. Il fabrique de la réalité. Il forge le regard et les attentes du monde moderne. Il en raconte les récits. Il modèle les comportements, fait évoluer les moeurs. Il impose une nouvelle esthétique de soi, une érotique, un glamour. Les grands événements sont scénarisés, mis en images et en spectacle comme des défilés de couture. Les centres villes sont traités comme des décors. Les oeuvres d'art se règlent sur son format. Les musées sont transformés en itinéraires dramatisés. Les mises en scène de théatre et opéra empruntent son appareil (y compris les écrans). Il se glisse dans l'existence concrète des hommes.

 

 

L'écran fait écran. Il est une barrière entre l'homme et lui-même. C'est un écran de fumée, d'illusion, de mensonge ou de propagande. Mais c'est aussi un lieu d'expression, de dialogue, de jeu, de travail, de partage de connaissance. Être, c'est être branché.

 

 

 


Recherche dans les pages indexées d'Idixa par Google
 
   
 
 
Follow @pdelayin

 

 

 

 

 

   
 
     
 
                               
Création : Qylal

 

 
Idixa

Marque déposée

INPI 07 3 547 007

 

Lipovetsky
EcranGlobal

EE.BBB

PEcranGlobal

Rang = K
Genre = DET - DET