Accueil
Projet
Derrida
Œuvrance
Sources
Scripteur
Mode d'emploi
 
         
           
Lire Derrida, L'Œuvre à venir, suivre sur Facebook L'activité du site, suivre le blog

TABLE des MATIERES :

                            NIVEAUX DE SENS :

Les collectes de l'Orloeuvre
   
     
L'écran global omniprésent                     L'écran global omniprésent
Sources (*) : Perversion, fétiche               Perversion, fétiche
Gilles Lipovetsky - "L'écran global, Culture-médias et cinéma à l'âge hypermoderne, avec Jean Serroy", Ed : Seuil, 2007, pp328-9

 

-

L'écran tient moins son pouvoir de ses qualités pratiques que de la captation / fascination / séduction qu'il exerce

   
   
   
                 
                       

Pour l'acquérir, cliquez

sur le livre

 

Un peu plus d'un siècle après l'invention du cinéma, l'écran est devenu global, omniprésent. C'est un écran-monde dont on ne peut plus se passer. Cette puissance n'est pas née de sa généralisation, car elle est apparue dès le jour de décembre 1895 où les frères Lumière ont fait leur première démonstration. Les spectateurs ont été irrésistiblement attirés par lui, subjugués. Ce pouvoir magique, quasi hypnotique, a fait du cinéma un art populaire qui tient à la jouissance que procure le dispositif lui-même autant qu'aux films.

Si on allume la télévision de façon quasiment mécanique, c'est parce que cette captation lui a été transférée. Mais l'ordinateur propose en plus l'immédiateté, l'interactivité, la disposition infinie de tout à portée de clic. C'est une interface généralisée qui permet de communiquer, s'informer, etc... Une forme d'asservissement à l'hypervitesse s'appuie sur une fascination encore accrue.

 

 

 

 

 


Recherche dans les pages indexées d'Idixa par Google
 
   
 
 
Follow @pdelayin

 

 

 

 

 

   
 
     
 
                               
Création : Qylal

 

 
Idixa

Marque déposée

INPI 07 3 547 007

 

Lipovetsky
EcranGlobal

DC.LDC

InsuPerversion

MF.LFM

T.puissance

Rang = M
Genre = MH - NP