Accueil
Projet
Derrida
Œuvrance
Sources
Scripteur
Mode d'emploi
 
         
           
Lire Derrida, L'Œuvre à venir, suivre sur Facebook L'activité du site, suivre le blog

TABLE des MATIERES :

                            NIVEAUX DE SENS :

 DERRIDEX

Index des termes

de l'oeuvre

de Jacques Derrida

Un seul mot - ou un syntagme.

         
   
Derrida, ses livres                     Derrida, ses livres
Sources (*) :              
Jacques Derrida - "Etats d'âme de la psychanalyse - Adresse aux Etats Généraux de la Psychanalyse", Ed : Galilée, 2000,

Etats d'âme de la psychanalyse - Adresse aux Etats Généraux de la Psychanalyse (L'impossible au-delà d'une certaine cruauté) (Jacques Derrida, 2000) [EDAP]

   
   
   
                 
                       

Pour l'acquérir, cliquez

sur le livre

 

Table

Conférence datée du 16 juillet 2000, prononcée le 10 juillet dans le Grand Amphithéatre de la Sorbonne lors des Etats Généraux de la Psychanalyse. (90 pages)

 

Sans Alibi

p9 : Texte de la conférence

p88 : Post-scriptum

 

---

On trouvera une présentation de la problématique de ce livre en cliquant sur la proposition suivante : [Il s'agit, pour Derrida, de penser un au-delà inconditionnel de la pulsion de mort, de la cruauté, de la souveraineté, de la pulsion de pouvoir et du mal radical].

 

 

  ----------------------------

Formulations à partir de ce texte (les têtes de chapitre sont entre crochets) :

 

[Il s'agit, pour Derrida, de penser un au-delà inconditionnel de la pulsion de mort, de la cruauté, de la souveraineté, de la pulsion de pouvoir et du mal radical]

Les figures de l'inconditionnalité s'affirment à partir d'un "au-delà de l'au-delà" des pulsions et principes freudiens : de plaisir, de réalité, de mort et aussi de pouvoir souverain

Quand arrive l'autre scène, indéchiffrable, elle excède tout énoncé performatif, tout principe de plaisir et de réalité, toute pulsion de pouvoir et peut-être toute pulsion de mort

La cruauté psychique, ce désir de faire souffrir pour y prendre plaisir - voire pour jouir du mal radical - est difficile à délimiter, déterminer ou définir

Freud travaille sans cesse à rendre raison de l'anéconomie, à vouloir la réintégrer dans une économie

La tâche de tout citoyen, c'est de prendre en compte la discontinuité radicale entre un savoir sur les pulsions de mort et de cruauté, et un saut dans l'éthique, le droit ou la politique

Ce que l'humanisme classique appelle "liberté", c'est un hiatus, une altérité absolue, un saut entre l'ordre constatif du savoir et l'ordre performatif du "Je peux", "Je dois"

"Psychanalyse" serait le nom de ce qui se tourne, sans alibi religieux, métaphysique ou autre, vers ce que la cruauté psychique aurait de plus propre

Par habilitation d'un "Je peux", une pulsion de pouvoir annonce et organise, en-deça et au-delà de tout principe ou pouvoir institué, l'ordre symbolique

Une vie qui vaille d'être vécue, une vie plus que la vie, c'est une vie qui s'affirme inconditionnellement, sans rien devoir à une économie, pas même celle de la vie

Etats d'âme de la psychanalyse - Adresse aux Etats Généraux de la Psychanalyse (L'impossible au-delà d'une certaine cruauté) (Jacques Derrida, 2000) [EDAP]

 

 

 


Recherche dans les pages indexées d'Idixa par Google
     
 
 
Follow @pdelayin

 

 

 

 

 

   
 
     
 
                               
Création : Qylal

 

 
Idixa

Marque déposée

INPI 07 3 547 007

 

Sources
DerridaBiblio

2000_EDAPED

YYA.2000.Derrida.JacquesGenre = -