Accueil
Projet
Derrida
Œuvrance
Sources
Scripteur
Mode d'emploi
 
         
           
Lire Derrida, L'Œuvre à venir, suivre sur Facebook L'activité du site, suivre le blog

TABLE des MATIERES :

                            NIVEAUX DE SENS :

Les collectes de l'Orloeuvre
   
     
                   
Sources (*) :              
Daniel Bougnoux - "Les risques de l'image", Ed : Centre du graphisme, 2007, pp5-6

 

PrimSec (Colette Jeudon, 2010) -

Le primaire est magmatique, le secondaire est linéaire

   
   
   
                 
                       

Pour l'acquérir, cliquez

sur le livre

logo

 

- Primaire. C'est la confusion, la non-articulation, la condensation, le déplacement et la figuration. Le rêve est primaire. L'espace et le temps y sont perturbés. Les représentations glissent les uns sous les autres. Rien n'est stable, rien n'est identifiable. Rêver, c'est régresser à un état icônique, visuel, imageant la pensée. C'est agglutiner. Quand nous dormons, nous perdons la station droite, et aussi nos vêtements, nos représentations sociales, le langage. Les mots sont traités comme des choses qui se touchent et se froissent entre elles.

- Secondaire. C'est l'articulation des représentations, des signes codés et abstraits. Pour lire un texte, il faut linéariser sa pensée, son attention. Il faut associer, distinguer partie par partie, mettre en séquences, opérer des hiérarchies, c'est-à-dire travailler, ce qui demande une certaine fatigue. De ce côté se trouve le logocentrisme de la culture occidentale.

Nous ne lisons pas un tableau. Notre oeil est accroché par beaucoup de parties à la fois, il est à l'état sauvage, il vagabonde de manière aléatoire.

 

 

 

 

 


Recherche dans les pages indexées d'Idixa par Google
 
   
 
 
Follow @pdelayin

 

 

 

 

 

   
 
     
 
                               
Création : Qylal

 

 
Idixa

Marque déposée

INPI 07 3 547 007

 

Bougnoux

T.figure

Rang = N
Genre = DET - DET