Accueil
Projet
Derrida
Œuvrance
Sources
Scripteur
Mode d'emploi
 
         
           
Lire Derrida, L'Œuvre à venir, suivre sur Facebook L'activité du site, suivre le blog

TABLE des MATIERES :

                            NIVEAUX DE SENS :

 DERRIDEX

Index des termes

de l'oeuvre

de Jacques Derrida

Un seul mot - ou un syntagme.

         
   
Derrida, ses livres                     Derrida, ses livres
Sources (*) :              
Jacques Derrida - "Déplier Ponge - Entretien avec Gérard Farasse", Ed : Presses Universitaires du Septentrion, 2005,

Déplier Ponge - Entretien avec Gérard Farasse (Jacques Derrida, 1992, réédité en 2005) [DeplierPonge]

   
   
   
                 
                       

Pour l'acquérir, cliquez

sur le livre

 

Table

En 1975, Jacques Derrida a prononcé une conférence sur Ponge, qui a été publiée sous le titre Signéponge. Les 12 novembre et 21 décembre 1991, Gérard Farasse l'a interrogé sur ce texte. Les réponses ont été improvisées, puis les entretiens publiés dans la Revue des Sciences Humaines du 4ème trimestre 1992 (n°228) (date que nous avons retenue pour ce texte, même si son titre ne lui a été donné que 13 ans plus tard). Ils ont été réédités sous forme de livre en 2005.

 

p7 : Au lecteur (Gérard Farasse).

p11 : Entretien divisé en 19 points successifs.

p113 : Répliques (Gérard Farasse).

-------

Avec une mémoire apparemment sans faille, Jacques Derrida reprend les thèmes abordés en 1975. Il n'explique pas Ponge, il le déplie. Il précise certains points sur la signature, l'oeuvre, l'éthique, l'événement, le référent.

 

 

  ----------------------------

Formulations à partir de ce texte (les têtes de chapitre sont entre crochets) :

 

Le référent est inépuisable : c'est la chose qui se tait, appelle et ne répond jamais; c'est l'autre, le signe de l'altérité absolue

Un événement ne s'identifie jamais avec lui-même : il s'ex-approprie, se perd dans la répétition où il se rend lisible

On n'explique pas un texte, mais on peut rendre compte de son héritage, le "déplier"

La littérature est travaillée au corps - de l'écrivain, de la langue, de l'oeuvre - par l'instance éthique, mais elle ne produit ni morale, ni éthique

Pour qu'il y ait oeuvre, il faut l'idée ou le désir d'une oeuvre légitime, achevée, signée, et aussi le procès d'écriture qui ne laisse pas intacte cette idée

Signer, c'est affirmer de façon fière, triomphante, quelque chose dont on a déjà fait son deuil

Déplier Ponge - Entretien avec Gérard Farasse (Jacques Derrida, 1992, réédité en 2005) [DeplierPonge]

 

 

 


Recherche dans les pages indexées d'Idixa par Google
     
 
 
Follow @pdelayin

 

 

 

 

 

   
 
     
 
                               
Création : Qylal

 

 
Idixa

Marque déposée

INPI 07 3 547 007

 

Sources
DerridaBiblio

1992_DEPLIE

YYA.1992.Derrida.JacquesGenre = -