Accueil
Projet
Derrida
Œuvrance
Sources
Scripteur
Mode d'emploi
 
         
           
Lire Derrida, L'Œuvre à venir, suivre sur Facebook L'activité du site, suivre le blog

TABLE des MATIERES :

                            NIVEAUX DE SENS :

 
   
Fredric Jameson                     Fredric Jameson
             

 

-

Page créée par le scripteur le 22 mars 2008.

[A partir de Fredric Jameson (né en 1934)]

   
   
   
                 
                       

logo

 

- Bibliographie de Fredric Jameson.

 

Fredric Jameson est professeur émérite de littérature comparée à Duke University, où il dirige le Centre de Théorie Critique. Il s'intéresse àl'art, l'architecture, la littérature, le cinéma et la vidéo à l'époque du postmodernisme.

Propositions (les têtes de parcours sont entre crochets)

--------------

-

[Le postmoderne est un soulagement, un déblocage, la libération d'une nouvelle productivité que le modernisme avait gelée]

-

[Le trait commun à tous les postmodernismes est l'effacement de la vieille opposition, essentiellement moderniste, entre la grande Culture et la culture commerciale]

-

[Désormais les affects et sentiments du moi flottent, libres d'attaches et impersonnels]

-

[La culture postmoderne est toujours plus dominée par un hyperespace qui prévaut sur le temps]

-

[L'art culturellement dominant à l'époque postmoderne n'est pas le cinéma, mais la vidéo, dont le flux continu est porté par les médias]

-

[Dans le postmoderne, ce qui est en jeu n'est pas le nouveau, mais la répétition (ou la citation)]

-

[Le Pop Art et ses corollaires la Pop Histoire et les Pop Images, prennent acte de la perte du référent]

-

On peut considérer les éléments de la sphère culturelle contemporaine comme autant de logos

-

L'installation est un concept d'espace qui ne donne aucune garantie d'unité ni d'homogénéité

-

La photographie dévoile la matérialité fondamentale de l'acte de vision, autrefois conçu comme une affaire de conscience ou de spiritualité

-

Dans la postmodernité, la musique se révèle comme spatialisée

-

La peinture néo-figurative contemporaine n'a plus rien à faire au-delà d'elle-même : superficie sans profondeur, elle renonce à s'adresser au sujet

-

Avec la prolifération des codes, le pastiche tend à remplacer les styles personnels et leur parodie

-

Le processus vidéo est caractérisé par une rotation incessante de ses éléments : aucun élément singulier ne peut durablement en interpréter un autre

-

Aujourd'hui, le lieu n'existe plus qu'à un niveau faible, surchargé de toutes sortes d'autres espaces plus puissants et abstraits

-

A l'époque postmoderne, la catégorie du "nouveau" perd sa signification car l'"ancien" a disparu, remplacé par le simulacre

-

Dans la culture du simulacre, on copie des originaux qui n'ont jamais existé

-

L'usage généralisé de la photographie comme porteuse de sens (pop art, hyperréalisme) est un symptôme de la fusion entre grande culture et culture de masse

-

Dans l'hyperespace postmoderne, le monde fuit vers une multitude de points, les distinctions intérieur/extérieur, gauche/droite, haut/bas, etc... n'ont plus cours

-

Dans l'hyperespace postmoderne, le corps humain ne peut pas organiser par la perception son espace immédiat

-

La logique du capitalisme tardif détruit la semi-autonomie (fantômatique et utopique) attribuée jusqu'alors à la sphère culturelle

-

La principale caractéristique formelle du postmoderne est une absence de profondeur, une platitude, une superficialité

-

Avec la généralisation de l'intertextualité, l'oeuvre d'art autonome semble s'être volatilisée

-

L'architecture postmoderne ne cherche pas à inventer de nouveaux langages, car son style est celui du tissu urbain américain, clinquant, commercial et populaire

-

La peinture de Van Gogh est la transformation violente et délibérée d'un terne objet-monde en un espace semi-autonome, utopique, de purs coloris éclatants

-

Le tableau postmoderne ne donne aucune place à l'interprétation du regardeur

-

Au cinéma, le dispositif fictionnel raccourcit radicalement les durées pour éviter le malaise et l'ennui; dans le même but la télévision doit introduire des simulacres de temps fictif

-

Le postmoderne a un appétit insatiable pour la photographie - qui tient lieu de référent et transforme en oeuvres d'art canoniques des objets divers

-

Le Postmodernisme, ou la logique du capitalisme tardif (Fredric Jameson, 2007) [PostMod]

-

Bibliographie de Fredric Jameson

 

 

 


Recherche dans les pages indexées d'Idixa par Google
   
 
 
Follow @pdelayin

 

 

 

 

 

   
 
     
 
                               
Création : Qylal

 

 
Idixa

Marque déposée

INPI 07 3 547 007

 

Jameson
JamesonParcours

AA.BBB

zza_Partir

Rang = zQuois_Jameson
Genre = -