Accueil
Projet
Derrida
Œuvrance
Sources
Scripteur
Mode d'emploi
 
         
           
Lire Derrida, L'Œuvre à venir, suivre sur Facebook L'activité du site, suivre le blog

TABLE des MATIERES :

                            NIVEAUX DE SENS :

 
   
Bertille Sapintza                     Bertille Sapintza
Sources (*) : Le secret de Bertille               Le secret de Bertille  
Bertille Sapintza - "La Sibylle", Ed : Galgal, 2007-2011, -

La Sibylle (Bertille Sapintza, 2007-2011) [Sibylle]

   
   
   
                 
                       

logo

Cliquer pour accéder à son texte

 

Table

Les influences paternelles de Bendito et d'Albert Egakis et de ceux qui en sont proches, comme Geminga ou encore Armando, la travaillent. Il y est question de neir, d'objet (e), de point bleu et de liberté, des notions à partir desquelles elle construit mais qui, pour elle, n'expliquent rien. Reconnaissons que, malgré la perte de dieu, la Voix parle encore! Faute d'explication, consacrons-nous à cette pratique. Ecoutons chaque personne et transposons sa parole. Quand elle chante ou compose de la musique, Bertille s'imagine, elle personnellement, responsable de cette parole. Là se trouve une des dimensions de son secret qui alimente ce qu'on peut appeler légitimement son génie.

Il en résultera une série de concerts et l'aventure des "chibyllins" qui aura tant d'influence sur le Cercle... et ne sera pas la dernière. Bertille se radicalisera. Ses paroles prendront la forme d'un opéra, La Sibylle. Sa musique montera haut, très haut, elle deviendra messianique. Mais elle n'échappera pas à sa généalogie. Elle réalisera l'acte suprême, final, l'acte interdit, avant de vivre pleinement sa vie de femme.

---

Un certain processus s'est produit par lequel la pensée de Bertille s'est peu à peu réordonnée autour de la voix. Ce phénomène est devenu l'un des traits les plus marquants de l'Orloeuvre, que Bertille elle-même s'est efforcée d'expliquer avec les moyens du bord - c'est-à-dire limités, très limités. La voix, coeur de l'espèce humaine, point d'arrivée et point de départ, focalise l'attention, elle révèle et cache le mouvement profond. A partir de cela, on peut faire du sens et réécrire l'Ethique (mais il vaut mieux se méfier).

Depuis les temps préhistoriques, beaucoup de paroles ont été prononcées. Le chemin parcouru n'est pas univoque.

Il arrive à Bertille de crier : "La voix se retire!". Ce n'est pas pour elle un constat négatif. C'est une constatation. Référez-vous à la démonstration d'Ignace, dit-elle, elle se détache de nous. Elle est dans les ondes, les cables, les fils du téléphone, dans les boites télé et aussi dans les bobines de films, et plus elle circule à distance, moins elle pèse. Plus elle affirme sa présence, et moins cette présence est substantielle.

L'athéisme, dit-elle, est l'affirmation de la voix, et s'il est un axiome, c'est bien celui-là : il y a de la voix. Il y a de la voix, et même de plus en plus. Et plus il y en a, plus elle est exilée. Jusqu'à quel point l'espèce humaine le supportera-t-elle?

Beaucoup de mots peuvent servir pour exprimer cela, cette chose à la base du Ctp, par exemple discord, retrait, exil, dissémination, et aussi neir.

 

 

  ----------------------------

Formulations à partir de ce texte (les têtes de chapitre sont entre crochets) :

 

[Créer, dans notre époque, c'est y faire résonner le vide]

[La voix se retire!]

[Un vide s'est ouvert!]

Des voix sont les points-sources du monde actuel

La voix est la puissance d'agir propre au langage

Il suffit de trois grains de sable pour servir de fondement

L'athéisme est l'affirmation de la voix

Désormais la voix révèle l'absence d'origine

La voix divise le monde

J'entends par Dieu la chose signifiante, en tant que détachée de toute signification

La voix est l'essence active de dieu

Idve est le point d'absence inoccupé à partir duquel se construit l'Orloeuvre

La voix porte la création

Tout est une question de voix car la voix est la question, la seule

La Sibylle (Bertille Sapintza, 2007-2011) [Sibylle]

[Bertille Sapintza]

Nous revenons au début du monde, (mais il est presque muet)

Le messie naîtra de l'imperfection du baiser

 

 

 


Recherche dans les pages indexées d'Idixa par Google
     
 
 
Follow @pdelayin

 

 

 

 

 

   
 
     
 
                               
Création : Qylal

 

 
Idixa

Marque déposée

INPI 07 3 547 007

 

Sources
BertilleParcours

B2.007

SDBParcours

HS.LSS

YYB.2007.Sapintza.BertilleGenre = -