Accueil
Projet
Derrida
Œuvrance
Sources
Scripteur
Mode d'emploi
 
         
           
Lire Derrida, L'Œuvre à venir, suivre sur Facebook L'activité du site, suivre le blog

TABLE des MATIERES :

                            NIVEAUX DE SENS :

 
   
Nikita Bavel                     Nikita Bavel
Sources (*) :                
Nikita Bavel - "La jubilation de l'informe", Ed : Galgal, 2007, -

La jubilation de l'informe (Nikita Bavel, 2007) [LJDLI]

   
   
   
                 
                       

logo

Cliquer pour accéder à son texte

 

Table

Elle est parvenue à un compromis. Elle ne cherche pas à connaître l'origine du sentiment jubilatoire de l'informe. Elle l'assume, même s'il doit passer par la destruction. Elle ne le combat pas mais essaie d'en faire quelque chose de positif. C'est pour elle un effort mais aussi une joie. Ses performances, c'est comme si le sang ne se déversait plus dans la terre, comme si l'innommable avait finalement conduit quelque part. Elle est fière de ne pas se renier, et pour éviter d'appeler ça de l'art, terme grotesque, elle parle de chute. Demain je vais chuter. Pour agir, il est préférable de se passer de mot; prodigieuse trouvaille. Les autres appellent aussi ça musique, ou théatre, ou diction. Elle s'est libérée de cette taxinomie, sans avoir à renoncer à ses anciennes tendances. Tel est son triomphe. Toute expression est vocifération qui remonte en-deça de la parole. Tout vocable est effrayant. Toute phrase, articulée ou pas, nous délivre de nos liens et nous donne l'occasion unique de plonger vers le bas. Le bas, après tout, n'est que l'autre dimension du vertical.

 

 

  ----------------------------

Formulations à partir de ce texte (les têtes de chapitre sont entre crochets) :

 

[L'événement Dada marque l'effondrement de toute croyance]

[Tout se défait dans la chute, sauf le cri]

[Le logocentrisme est le plus sûr vecteur de l'informe]

Après les sommets de l'art moderne, il ne reste plus aux contemporains que la jouissance de la chute

Nous chutons avec la voix - faut-il en rire ou en pleurer?

L'être sans commencement n'a ni bouche ni voix

La jubilation de l'informe (Nikita Bavel, 2007) [LJDLI]

[Nikita Bavel]

A présent l'image ne nous soutient plus, au contraire, elle nous fait chuter

 

 

 


Recherche dans les pages indexées d'Idixa par Google
     
 
 
Follow @pdelayin

 

 

 

 

 

   
 
     
 
                               
Création : Qylal

 

 
Idixa

Marque déposée

INPI 07 3 547 007

 

Sources
NikitaParcours

B2.007

YYB.2007.Bavel.Nikita

Rang = ZZ_BIB_Bavel_Nikita
Genre = -