Accueil
Projet
Derrida
Œuvrance
Sources
Scripteur
Mode d'emploi
 
         
           
Lire Derrida, L'Œuvre à venir, suivre sur Facebook L'activité du site, suivre le blog

TABLE des MATIERES :

                            NIVEAUX DE SENS :

 
   
Sergueï Dmytryk                     Sergueï Dmytryk
Sources (*) :                
Sergueï Dmytryk - "La beauté de la lettre", Ed : Galgal, 2007, -

La beauté de la lettre (Sergueï Dmytryk, 2007) [LBDLL]

   
   
   
                 
                       

logo

Cliquer pour accéder à son texte

 

Table

- Ouzza : Faire converger la science et la Cabale, qui peut encore croire à ça? On n'est plus à l'époque de Pic de la Mirandole ou de Newton. Et pourtant c'est bien ce que Sergueï voudrait faire. Pourquoi? Si vous lui posez la question, il répondra probablement quelque chose du genre : c'est une question de beauté, et il ajoutera une série d'autres questions : Quelle est l'essence de cette beauté? Où trouve-t-elle sa source? Comment se fait-il que nous puissions trouver belle une simple formule, quelques lettres ou signes placés les uns à côté des autres? Pour expliquer cela, il s'est construit (autour du mot Galgal), un certain mode de spiritualité que beaucoup récusent.

(Sergueï) Il est vrai que le sujet m'intéressait. J'avais pris l'habitude d'y consacrer la part la plus solitaire de mon temps. C'est Gérard qui a attiré mon attention sur ce point : "Un homme qui voyage seul porte la mort; à deux ils portent la querelle, et à trois ils portent la paix". Je voyageais seul, et lorsque j'approchais des points les plus délicats, je sentais sur mes lèvres le souffle du néant. Un autre jour, Guideon, notre talmudiste, m'a cité cette phrase que je connaissais par coeur mais que j'avais laissée de côté : "Celui qui étudie seul la tora devient fou". Je connaissais le point de chute, quelque part entre la tombe et l'asile, et je n'avais aucune intention de l'éviter. Le danger était intrinsèque, inévitable, alors pourquoi renoncer? Mais ma problématique était fausse. L'alternative n'était pas entre l'obstination et l'abandon. Il y avait une autre voie : impliquer des tiers, des compagnons virtuellement aussi fous que moi, pour assouvir un intérêt aussi inéluctable. D'un seul coup, le risque serait partagé et restreint. L'Orloeuvre nous offrait pour cela la forme déjà validée dont elle faisait usage : le parcours.

Gil : Sans le silence de dieu, la Cabale n'existerait pas. Il nous a quittés, abandonnés, il est parti définitivement, et nous a laissé à déchiffrer d'innombrables signes. Sergueï aime à penser que ces signes recèlent un secret, un Ailleurs qui oblige à une autre alliance, une alliance avec les lettres.

(Sergueï) II y aurait donc un parcours Cabale dont je serais le scribe. La Cabale est si vaste, son histoire si longue, ses territoires si ravagés que, pour la plupart, ses chemins sont coupés, inaccessibles, inexplorables faute de carte à jour et d'entretien.Tout ce qui pouvait être fait n'a-t-il pas déjà été fait au moins une fois? Et le reste n'est-il pas impossible? Parcourue en tous sens par des personnalités si variées, des écrivains, des poètes, des chanteurs, des apprentis, des maîtres, des sages, des prophètes ou des révolutionnaires, je supposais qu'il lui restait encore à prendre cette forme-là, la forme contemporaine par excellence (quoique vieille de plusieurs milliers d'années), celle du mahloqet qui a pris l'aspect de la conversation hypertexte. Je ne recherche pas l'originalité. Le monde est vaste. Il est probable et même presque certain que cette tentative a déjà été faite avec d'autres moyens, travaillée, développée, évaluée et, le cas échéant, abandonnée. Si nous ne sommes que les deuxièmes à la reprendre, ce sera déjà un grand honneur. Si nous sommes les troisièmes, ce sera la preuve que nous ne nous trompons pas seuls. Et si nous sommes les premiers, nous avancerons les yeux grands ouverts dans l'indéchiffrable.

 

 

  ----------------------------

Formulations à partir de ce texte (les têtes de chapitre sont entre crochets) :

 

[Un autre texte, en plus du texte, fait survivre le texte biblique]

[La Cabale est de tous les temps, y compris les temps actuels]

[Le récit du monde peut se lire dans les chiffres comme dans un livre]

[L'histoire humaine est tiqoun : réparation de la création inachevée]

[Il y a quatre méthodes (ou niveaux) d'étude de la tora, comme les quatre lettres du pardès]

[Cabale, les sefirot]

Autour de l'âge de 40 ans, Jacques Derrida lit la Cabale comme elle n'a jamais cessé d'être lue : une sorte d'athéisme

Tu aimeras Dieu de tout ton surplus

Il faut sacrifier sa lignée pour entrer dans l'alliance

"Apokalupsis" est le mot utilisé dans la Septante pour traduire des mots dérivés du verbe hébreu "gala" (exiler, révéler, découvrir, mettre à nu)

La restance derridienne laisse un reste qui ressemble au rechimou ou aux écorces vides (klipot) de la Cabale lourianique

Dix sefirot belimah (dans le néant) et 22 lettres yessod (de fondement) ont créé l'univers

L'existence du judaïsme athée invite à énoncer un 3è niveau de loi après la loi de Moïse (écrite) et la loi des pharisiens (orale)

Dans le récit biblique des Ephraïmites, Schibboleth est le signifiant de la différence fraternelle

A chaque fois que Saül entre en rapport avec Yhvh, un lieu est désigné : Guilgal (ou Galgal, ou Ghilgal)

En hébreu biblique, un vav placé devant un verbe dit l'accomplissement ou l'inaccomplissement

[Sur le Aleph]

[Sur le vav (ou waw), lettre hébraïque]

[Sur les lettres hébraïques]

Le Guimel, c'est sortir de soi, se porter vers l'autre

Galgal est un mot hébreu qui signifie "roue" et aussi "dévoilement"

Guilgal est le lieu où ça commence à s'ouvrir

La beauté de la lettre (Sergueï Dmytryk, 2007) [LBDLL]

[Sergueï Dmytryk]

Chronologie des références de Lacan à la Cabale

 

 

 


Recherche dans les pages indexées d'Idixa par Google
     
 
 
Follow @pdelayin

 

 

 

 

 

   
 
     
 
                               
Création : Qylal

 

 
Idixa

Marque déposée

INPI 07 3 547 007

 

Sources
SergueiParcours

B2.007

YYB.2007.Dmytryk.Sergue&iumRang = ZZ_BIB_Dmytryk_Serguei_LBDLL
Genre = -