Accueil
Projet
Derrida
Œuvrance
Sources
Scripteur
Mode d'emploi
 
         
           
Lire Derrida, L'Œuvre à venir, suivre sur Facebook L'activité du site, suivre le blog

TABLE des MATIERES :

                            NIVEAUX DE SENS :

 DERRIDEX

Index des termes

de l'oeuvre

de Jacques Derrida

Un seul mot - ou un syntagme.

         
   
Derrida, la mimesis                     Derrida, la mimesis
Sources (*) : Les mots de Jacques Derrida               Les mots de Jacques Derrida
Pierre Delain - "Les mots de Jacques Derrida", Ed : Guilgal, 2004-2016, Page créée le 25 avril 2008 Avec l'oeuvre, la mimesis prolifère

[Derrida, la mimesis]

Avec l'oeuvre, la mimesis prolifère Autres renvois :
   

Sur la mimesis

   

Derrida, Economimesis

   
                 
                       

1. Mimétologie.

Jacques Derrida nomme mimétologie une mimesis dont le but serait la simple imitation. Pour être crédible, elle se présenterait comme une simple reproduction ou comme une écriture purement phonétique dans laquelle le représentant remplacerait ce qu'il imite. Cette interprétation, qui se réfère à la vérité, a toujours suscité des doutes. Pour Platon déjà, l'opération mimétique, même parfaite, est condamnable car trompeuse - puisque la reproduction ne peut jamais être l'égale de la chose imitée.

 

2. Mimesis.

Il faut donc proposer une autre interprétation, dans laquelle l'écart entre la chose absente et son double n'est pas critiqué comme une imperfection, mais accueilli comme un plaisir. L'imitation n'est pas supprimée, mais déplacée dans le sens d'une sollicitation, d'une mise en jeu. C'est la logique de la dissémination. Ce qui s'enclenche est encore une économie, mais c'est celle de la jouissance et non pas des valeurs. La production de représentations devient libre, surabondante, détachée de toute référence externe. Derrida appelle economimesis cette libre productivité humaine, qui produit indéfiniment des suppléments. Sa généralisation fait proliférer l'artefact comme la nature.

Ces deux interprétations révèlent la duplicité de la mimesis, entre d'une part la représentation d'un modèle, aussi vraie que possible, et d'autre part la fabrication d'un autre objet qui revendique son altérité. Tout auteur est confronté à cette difficulté, ne serait-ce que par sa signature. Supposée singulière, elle est toujours imitable. Le signataire n'imite-t-il pas lui-même, à chaque fois, sa "propre" signature"?

Quand l'artiste se fait auteur, il imite l'acte divin. Mais son génie ne réside pas dans l'imitation; il se déploie dans la productivité libre.

 

 

--------------

Propositions

--------------

-

La mimesis doit suivre le procès de la vérité, sa seule référence

-

L'écriture, comme son dieu Thot, imite ce qu'elle remplace

-

L'opération mimétique s'apparente à celle du "pharmakon" grec, ce remède-poison

-

Il faut chasser la mimesis car elle est doublement condamnable : inutile comme copie, elle est dangereuse comme simulacre ou tromperie

-

En marquant un écart entre la chose absente et son double, l'"ellipse mimétique" procure un plaisir

-

[Derrida, economimesis]

-

L'economimesis est une économie générale où la voix (la parole, la poésie ou l'art) donne sans recevoir d'autre salaire qu'une surabondance infinie

-

La mimesis prolifère à l'infini par autoduplication

-

La puissance disséminatrice de la mimesis est méconnue par la "mimétologie" - ce système de miroirs compris dans la structure de l'ontologie

-

Il y a deux types d'imagination : l'une est mimétique et l'autre met en jeu la productivité libre et spontanée

-

En faisant surgir un livre qui s'ajoute à la nature, dans un simulacre de duplication, la dissémination remet la philosophie en scène

-

L'art participe d'une economimesis : économie pure où le propre de l'homme se réfléchit dans sa productivité

-

L'artiste n'imite pas les choses de la nature, mais il imite en tant que sujet-auteur la production de la nature ou l'acte divin

-

Une signature est essentiellement imitable; on peut l'imiter et "elle s'imite"

-

La duplicité interne de la mimesis la divise vers deux points de fuite : soit la reproduction fidèle, soit le supplément qui fait exister un non-être

logo

 

 

 

 


Recherche dans les pages indexées d'Idixa par Google
 
   
   
Follow @pdelayin

 

 

 

 

 

   
 
     
 
                               
Création : Qylal

 

 
Idixa

Marque déposée

INPI 07 3 547 007

 

Derrida
DerridaMimesis

AA.BBB

DerridaCheminements

MI.MES

ArchiOeuvreMimesis

CD.LDF

AU_DerridaMimesis

Rang = zQuois_DerridaMimesis
Genre = -