Accueil
Projet
Derrida
Œuvrance
Sources
Scripteur
Mode d'emploi
 
         
           
Lire Derrida, L'Œuvre à venir, suivre sur Facebook L'activité du site, suivre le blog

TABLE des MATIERES :

                            NIVEAUX DE SENS :

Les collectes de l'Orloeuvre
   
     
L'art moderne s'expose à lui - même                     L'art moderne s'expose à lui - même
Sources (*) :              
Daniel Payot - "Anachronies de l'oeuvre d'art", Ed : Galilée, 1990, p16

 

Socle du monde (Piero Man zoni, 1961) -

L'autonomie de l'art moderne est l'un des noms de l'épuisement de l'art - condamné au formalisme et à l'insignifiance

   
   
   
                 
                       

Pour l'acquérir, cliquez

sur le livre

 

Un art qui n'a d'autre fin que sa propre affirmation, qui ne s'ordonne à rien qui le précède ou l'autorise, perd sa relation à l'extériorité. Il sombre dans l'hégémonie technicienne, dans l'uniformité de l'immédiat. Il induit la "désartification" dénoncée par Adorno. S'il n'exprime rien d'autre que l'immédiateté, il implique une régression dans l'infra-artistique (p39). S'il renonce à se mesurer à quelque instance extérieure que ce soit, il conforte la clôture immanentiste qui le régit.

Mais étrangement, l'affirmation moderne d'un art autonome dessine la figure d'une autre extériorité qui n'a lieu qu'en lui (une extériorité intérieure), d'une épreuve des limites, d'une résistance et d'un désir qui rouvre la différence.

 

 

 

 

 


Recherche dans les pages indexées d'Idixa par Google
 
   
 
 
Follow @pdelayin

 

 

 

 

 

   
 
     
 
                               
Création : Qylal

 

 
Idixa

Marque déposée

INPI 07 3 547 007

 

Payot
ArtAutoref

FF.LFF

T.artmoderne

Rang = N
Genre = MJ - NA