Accueil
Projet
Derrida
Œuvrance
Sources
Scripteur
Mode d'emploi
 
         
           
Lire Derrida, L'Œuvre à venir, suivre sur Facebook L'activité du site, suivre le blog

TABLE des MATIERES :

                            NIVEAUX DE SENS :

Les collectes de l'Orloeuvre
   
     
L'art moderne s'expose à lui - même                     L'art moderne s'expose à lui - même
Sources (*) : Création, créativité               Création, créativité
Daniel Payot - "Anachronies de l'oeuvre d'art", Ed : Galilée, 1990, pp22-23

 

L'heure de la creation - la Harpie endormie (Jacek Malczewski, 1907) -

La thèse de l'autonomie de l'art présuppose la figure d'un artiste moderne doué d'un pouvoir de création

   
   
   
                 
                       

Pour l'acquérir, cliquez

sur le livre

 

Malraux, défenseur de l'autonomie et de la spécificité de l'art, est logiquement conduit à cette notion de création. Si l'art est détaché de toute religion et de toute référence à un monde, il faut un artiste capable de se révéler et de s'assumer comme créateur de ce monde. Son pouvoir est démiurgique. Il révèle la présence, dans le langage de l'art, d'une créativité, d'un pouvoir de résurrection d'une valeur suprême : l'homme comme signification ultime. Le rejet de l'extériorité dans l'art fait revenir une autre extériorité, une autre transcendance métaphysique aussi exigeante et exclusive que celle de la religion.

Dans cette époque nihiliste de désorientation, marquée par l'impossibilité des valeurs spirituelles ou consolantes, l'art s'approprie une volonté enfin pure de glorifier l'homme dans l'artiste.

 

 

 

 

 


Recherche dans les pages indexées d'Idixa par Google
 
   
 
 
Follow @pdelayin

 

 

 

 

 

   
 
     
 
                               
Création : Qylal

 

 
Idixa

Marque déposée

INPI 07 3 547 007

 

Payot
ArtAutoref

GF.FFG

ProCreation

FF.LFF

T.artmoderne

Rang = N
Genre = MR - iVoix