Accueil
Projet
Derrida
Œuvrance
Sources
Scripteur
Mode d'emploi
 
         
           
Lire Derrida, L'Œuvre à venir, suivre sur Facebook L'activité du site, suivre le blog

 

TABLE des MATIERES :

                            NIVEAUX DE SENS :

                     
                     
Manet : silence et perte de sens                     Manet : silence et perte de sens
Sources (*) : L'art moderne est inconsistant               L'art moderne est inconsistant
Daniel Payot - "Anachronies de l'oeuvre d'art", Ed : Galilée, 1990, p31

 

-

Edouard Manet

[Avec Manet commence, sous le nom d'art, un silence profond, définitif : celui de l'édifice théologique et politique qui produisait les significations]

Edouard Manet
   
   
   
                 
                       

Pour l'acquérir, cliquez

sur le livre

 

C'est la thèse de Bataille dans son livre sur Manet. La modernité artistique s'ouvre avec l'exténuation d'un discours jusque là producteur d'une totalité intelligible. Le monde désorienté tremble sur ses fondations. Devant la dévastation de l'origine légitimante, le discours tourne en emphase, le langage est enrôlé dans une surenchère de propositions normatives et de fictions autoritaires. L'art doit d'abord faire taire ses propres aspirations à l'éloquence. Le tableau doit effacer le texte. D'où l'insignifiance, l'indifférence, la suppression du sujet, l'horreur du lyrisme, l'élégance sans phrase, la sobriété.

Pour Bataille, ce silence se mue en affirmation : celle de l'oeuvre d'art. Il permet à l'art d'accéder à lui-même. [Mais Michael Fried a une autre interprétation : en laissant dans ses tableaux des éléments supplémentaires, des restes inintelligibles, Manet met en échec toute tentative de suturer un tableau par le sens]. Si la peinture de Manet n'a aucune autre signification que celle de l'art de peindre, elle est aussi capable, par sa pauvreté même, de se substituer à l'édifice théologico-politique effondré.

Refusant de se plier à la machine utilitaire, Manet redécouvre la souveraineté du présent. L'art devient une cathédrale muette, le lieu d'une transfiguration silencieuse. L'art, seul, donne à entendre les Voix du silence dont parlait Malraux.

 

 

--------------

Propositions

--------------

-

Il y a chez Edouard Manet une préférence pour les personnages en présentation frontale, aussi dénués d'expression que possible

-

[Par son opacité, la disparité interne de ses oeuvres, leur "restance", leur instantanéité, la peinture de Manet résiste à l'intelligibilité picturale]

-

Le tableau de Manet, "Le Christ aux outrages", exhibe sans retenue ses sources photographiques

-

La réaction des contemporains aux oeuvres de Manet est structurée par la présence de restes, de traces, qui mettent en échec toute tentative de leur donner un sens

-

Dans "Courses à Longchamp" de Manet (1864), où le mouvement contraste avec l'immobilité, subsiste une "restance" irréductible, inintelligible

 

 

 


Recherche dans les pages indexées d'Idixa par Google
 
   
 
 
Follow @pdelayin

 

 

 

 

 

   
 
     
 
                               
Création : Qylal

 

 
Idixa

Marque déposée

INPI 07 3 547 007

 

Payot
ManetSASEM

AA.BBB

ArtModerne

JE.LJE

ManetParcours

JC.LJC

EM_ManetSASEM

Rang = O
Genre = MR - iVoix