Accueil
Projet
Derrida
Œuvrance
Sources
Scripteur
Mode d'emploi
 
         
           
Lire Derrida, L'Œuvre à venir, suivre sur Facebook L'activité du site, suivre le blog

TABLE des MATIERES :

                            NIVEAUX DE SENS :

Les collectes de l'Orloeuvre
   
     
L'histoire de l'art veut faire sens                     L'histoire de l'art veut faire sens
Sources (*) : Chaque oeuvre, unique               Chaque oeuvre, unique

 

De retour de la mer (Felix Valloton, 1924) -

Walter Benjamin, Correspondance, tome 1, p294, lettre du 9 décembre 1923 à Florens Christian Rang

Il n'y a pas d'histoire de l'art, car aucun enchaînement causal ne détermine la succession des oeuvres, laquelle est aussi imprévisible que celle des systèmes philosophiques

   
   
   
                 
                       

logo

 

Dans une lettre datée de 1923, Benjamin fait remarquer que (1) les oeuvres d'art ne sont pas sans rapport avec la réalité historique (2) ce rapport n'est pas un lien de causalité, mais une interprétation. Il en déduit : "Je tiens désormais pour acquis qu'il n'y a pas d'histoire de l'art". Ce qui relie les oeuvres n'est pas un enchaînement de type historique ou "extensif" (naissance, croissance, maturité et mort). On ne peut pas les reconduire à une suite de générations comme on peut le faire d'un peuple, ni les ramener à une culture progressive ou une temporalité linéaire. Leur temporalité (si elles en ont une) n'est pas historiographique. Elle ne se résoud pas en un continuum ou une succession des formes mais se rapporte à une histoire "intensive" [l'histoire interne de chaque oeuvre]. Le lien qui les relie entre elles est soustrait au temps.

Une oeuvre d'art ne peut jamais être déduite de celle qui la précède (Stéphane Mosès, l'Ange de l'histoire, p172). Chaque grande oeuvre apparaît comme quelque chose de radicalement nouveau, imprévisible. Il ne peut y avoir dans ce domaine ni déterminisme, ni progrès.

 

 

Ce qui est essentiel dans l'oeuvre ne brille pas au grand jour, sur la scène de l'histoire, mais agit en elle de manière invisible, comme les idées ou les monades leibniziennes [c'est-à-dire selon un autre mode de temporalisation]. Le lien d'une oeuvre à l'autre est une relation de mystère à mystère, de monade à monade (André Payot, Anachronies de l'oeuvre d'art, p150), une écriture allégorique.

 

 

 


Recherche dans les pages indexées d'Idixa par Google
 
   
 
 
Follow @pdelayin

 

 

 

 

 

   
 
     
 
                               
Création : Qylal

 

 
Idixa

Marque déposée

INPI 07 3 547 007

 

BenjaminW
ProHistArt

IC.LIC

OeuvreUnique

FH.LHF

T.histoireDeLart

Rang = N
Genre = MR - IB