Accueil
Projet
Derrida
Œuvrance
Sources
Scripteur
Mode d'emploi
 
         
           
Lire Derrida, L'Œuvre à venir, suivre sur Facebook L'activité du site, suivre le blog

TABLE des MATIERES :

                            NIVEAUX DE SENS :

Les collectes de l'Orloeuvre
   
     
L'oeuvre ouverte                     L'oeuvre ouverte
Sources (*) : Oeuvre ouverte, bruit               Oeuvre ouverte, bruit
Umberto Eco - "L'oeuvre ouverte", Ed : Seuil - Points, 1965, p17

 

Phoenix (Hokusai) -

Oeuvre contemporaine, ouverture

Toute oeuvre d'art est "ouverte" en ce qu'elle peut être interprétée de différentes façons, sans que son irréductible singularité n'en soit altérée

Oeuvre contemporaine, ouverture
   
   
   
                 
                       

Pour l'acquérir, cliquez

sur le livre

 

On peut penser qu'un auteur qui crée une forme et l'achève, voudrait qu'elle soit goûtée et comprise telle qu'il l'a conçue. Mais l'effet qu'elle produit sur l'intelligence et la sensibilité de celui qui la consomme est variable. Chaque consommateur a une culture, des tendances, des préjugés, qui orientent sa jouissance d'une manière qui lui est propre. L'oeuvre "esthétiquement valable" est celle qui peut être envisagée et comprise de multiples façons, sans cesser d'être elle-même. Sa perfection (contrairement à celle du panneau de signalisation routière), c'est qu'on puisse l'apprécier et la faire revivre de manière créatrice. Abandonnée à son sort par son auteur, chaque oeuvre exige de son interprète une réponse personnelle, des actes de liberté. Cette interaction entre l'oeuvre (donnée objective) et la subjectivité de celui qui la reçoit est connue depuis longtemps. Mais les artistes n'ont pas toujours cherché à favoriser l'ouverture de l'oeuvre. Au contraire :

- l'allégorisme médiéval d'obédience chrétienne, avec ses quatre niveaux de sens, n'autorise pas de liberté d'interprétation. Il propose des règles de lecture préétablies et univoques, gouvernée par la hiérarchie des êtres et les lois du discours [c'est tout au moins ce qu'affirme Umberto Eco, négligeant le fait que chacun de ces niveaux appelle une interprétation différente, comme le montre la tradition juive de la Cabale (le Pardès) dont sont issus ces niveaux ou degrés d'étude].

- en peinture, les artefacts de perspective privilégient une façon de voir et une seule, celle qui est considérée comme "juste".

 

 

La modernité est l'époque où l'"ouverture" des oeuvres est recherchée intentionnellement par les auteurs.

 

 

 


Recherche dans les pages indexées d'Idixa par Google
 
   
 
 
Follow @pdelayin

 

 

 

 

 

   
 
     
 
                               
Création : Qylal

 

 
Idixa

Marque déposée

INPI 07 3 547 007

 

EcoUmberto
EcoOeuvre

CG.MLL

OeuvreBruit

EN.LEN

OuvertCtp

HH.LHH

UOuvertureoeuvre

Rang = N
Genre = MR - IB