Accueil
Projet
Derrida
Œuvrance
Sources
Scripteur
Mode d'emploi
 
         
           
Lire Derrida, L'Œuvre à venir, suivre sur Facebook L'activité du site, suivre le blog

TABLE des MATIERES :

                            NIVEAUX DE SENS :

Les collectes de l'Orloeuvre
   
     
Crise de la représentation                     Crise de la représentation
Sources (*) : La peinture excède le signe               La peinture excède le signe
Hubert Damisch - "Huit thèses pour (ou contre?) une sémiologie de la peinture", Ed : ronéotypée, , Thèse 3

 

Declarer un signe (Malavika Jibreel, 2011) -

Interpréter, c'est savoir

Il n'est pas sûr que tous les traits, marques ou éléments lisibles dans une oeuvre puissent être qualifiés de "signes" indépendamment de l'interprétation qui les déclare tels

Interpréter, c'est savoir
   
   
   
                 
                       

 

Pour un artiste, une école, une époque, voire une culture, on peut distinguer un répertoire, de traits (par exemple des figures, motifs, attributs, expressions, couleurs, traitements, etc...), d'élements (lettres, chiffres, inscriptions, légendes, titres, signatures, etc...), d'indices ou même de symboles avec lesquels on peut saisir le travail dont l'oeuvre est le produit. Le fait que ces éléments coexistent dans le cadre ou le contexte d'une même composition peut conduire à les entendre comme "langue" du système considéré. Ils semblent "acquiescer" à cette qualité de signe qui leur est donnée. Mais cette qualité tient à des éléments perceptifs. Elle dépend de l'opération qui la déclare telle, c'est-à-dire d'une interprétation verbale.

 

 

 

 

 


Recherche dans les pages indexées d'Idixa par Google
 
   
 
 
Follow @pdelayin

 

 

 

 

 

   
 
     
 
                               
Création : Qylal

 

 
Idixa

Marque déposée

INPI 07 3 547 007

 

Damisch
CriseRep

JG.LLJ

PeintureSigne

HF.LLK

InterSavoir

LF.LLF

T.sémiologie

Rang = O
Genre = DET - DET