Accueil
Projet
Derrida
Œuvrance
Sources
Scripteur
Mode d'emploi
 
         
           
Lire Derrida, L'Œuvre à venir, suivre sur Facebook L'activité du site, suivre le blog

TABLE des MATIERES :

                            NIVEAUX DE SENS :

Les collectes de l'Orloeuvre
   
     
La peinture excède le signe                     La peinture excède le signe
Sources (*) : Sur l'iconologie               Sur l'iconologie
Hubert Damisch - "Huit thèses pour (ou contre?) une sémiologie de la peinture", Ed : ronéotypée, , Thèse 6

 

Les dieux de l'eloquence (Vincenzo Cartari, 1556) -

Comme toute discipline représentative, l'iconologie est incapable de rendre compte de la peinture considérée dans sa substance sensible ou esthétique

   
   
   
                 
                       

 

Selon Panofsky, l'iconologie est une science de l'interprétation. Elle récupère, sous forme de signes, la signifiance sémantique, et aussi certains symptômes ou traits stylistiques de l'oeuvre. Mais pour autant qu'elle s'intéresse à la vérité de la peinture, elle ne peut ignorer son impuissance dans le domaine esthétique. L'oeuvre a un autre destin que l'interprétation linguistique ou la sémantisation, qui n'est pour elle qu'un avatar.

Freud faisait remarquer que les artistes étaient des tenants du principe de plaisir. Si l'univers des lignes, des formes, du contour, peut relever d'une analyse en termes de signification, ce n'est pas le cas de la couleur, entre autres.

---

Pour Vincenzo Cartari, mythographe de la Renaissance, qui a publié en 1556 ses Imagini dei degli antichi, tout dans l'image des Dieux procède de la représentation et peut être commenté.

 

 

 

 

 


Recherche dans les pages indexées d'Idixa par Google
 
   
 
 
Follow @pdelayin

 

 

 

 

 

   
 
     
 
                               
Création : Qylal

 

 
Idixa

Marque déposée

INPI 07 3 547 007

 

Damisch
PeintureSigne

GD.LEE

IconoRaison

JF.LJF

T.représentation

Rang = O
Genre = MR - IB