Accueil
Projet
Derrida
Œuvrance
Sources
Scripteur
Mode d'emploi
 
         
           
Lire Derrida, L'Œuvre à venir, suivre sur Facebook L'activité du site, suivre le blog

TABLE des MATIERES :

                            NIVEAUX DE SENS :

DERRIDEX

Index des termes

de l'oeuvre

de Jacques Derrida

Un seul mot - ou un syntagme.

         
   
Je vous dois la vérité en peinture                     Je vous dois la vérité en peinture
Sources (*) : Derrida, l'archi - trait, le trait et son retrait               Derrida, l'archi - trait, le trait et son retrait
Jacques Derrida - "La vérité en peinture", Ed : Flammarion, 1978, p16

 

Entamer l'espace (Gregoire Fannis, 2010) -

Derrida, l'espacement

Pour donner lieu à la vérité en peinture, il faut entamer l'espace : le trait commence par se retirer, il ouvre sans initier

Derrida, l'espacement
   
   
   
Derrida, le commencement Derrida, le commencement
L'oeuvre ne dévoile nulle vérité               L'oeuvre ne dévoile nulle vérité  
                       

Pour l'acquťrir, cliquez

sur le livre

 

Présentant les quatre textes qui composent son livre, La Vérité en peinture, Derrida fait remarquer que ce qui est commun à ces quatre textes, c'est le trait. Mais ce trait n'est pas celui qui est pris dans un système, le trait d'opposition indivisible, comme Lacan le dit de la lettre. C'est un trait d'avant la différence, un trait divisible, un trait qui se dissémine. C'est cette dissémination qui, en peinture, fait texte, trace et reste.

Le trait n'apparaît jamais lui-même. Ce n'est pas un commencement absolu, mais une entame. Il ouvre, produit un espacement. La vérité en peinture, au sens du trait, n'est pas celle du discours, mais d'un travail. Le trait fait travailler le cadre. Entre la bordure de l'oeuvre (visible), et son centre invisible, spectral, depuis lequel la fascination donne prise, il se divise.

-------

Dans l'oeuvre au sens courant (celle qui est fondée sur une série d'oppositions déterminant un dedans et un dehors), le trait semble indivisible. En-deça de cette indivisibilité commence l'archi-écriture - là où le trait se divise à l'infini, se contractant en son retrait. Où la séparation du dedans et du dehors se brouille, commence l'archi-oeuvre.

 

 

 

 

 


Recherche dans les pages indexées d'Idixa par Google
 
   
 
 
Follow @pdelayin

 

 

 

 

 

   
 
     
 
                               
Création : Qylal

 

 
Idixa

Marque déposée

INPI 07 3 547 007

 

Derrida
VeritePeinture

ED.LED

TraitRetrait

EP.LEP

DerridaEspacement

SE.LES

DerridaCommencement

TE.LLE

ArchiOeuvreVerite

IF.LFF

UTraitVerite

Rang = K
Genre = DET - DET