Accueil
Projet
Derrida
Œuvrance
Sources
Scripteur
Mode d'emploi
 
         
           
Lire Derrida, L'Œuvre à venir, suivre sur Facebook L'activité du site, suivre le blog

TABLE des MATIERES :

                            NIVEAUX DE SENS :

 
   
Laisser s'écrire un nom tout autre                     Laisser s'écrire un nom tout autre
Sources (*) : Sur le scripteur               Sur le scripteur  
Pierre Delain - "La mise à nu des exils", Ed : Galgal, 1988-2016, Page créée le 5 juin 2008

"La mise à nu des exils" (Pierre Delain, 1988-2016) [Qi]

   
   
   
                 
                       

logo

Cliquer pour accéder à son texte

 

Table

Je ne suis ni universitaire, ni écrivain, ni philosophe, ni journaliste, rien d'autre que le signataire de ces lignes (un signataire sans titre, sans reconnaissance, sans position sociale, un signataire anonyme). Je n'ai pas l'intention de démontrer quoi que ce soit, ni d'argumenter, ni de convaincre. Si je ne donne aucune précision sur ma biographie, c'est parce qu'elle est banale, et si je ne cite aucune bibliographie signée de mon nom, ce n'est pas par pudeur, c'est parce qu'elle est inexistante. Quant à mon Curriculum Vitae, il ne dépasse pas quelques lignes. Jamais je n'ai cherché à publier quoi que ce soit (si l'on entend par publier le fait de proposer à la vente un livre-papier approuvé par un éditeur), et les traces de mes écrits qui survivent sur le web sont fragiles, précaires. D'un jour à l'autre, elles peuvent entièrement disparaître. Et pourtant me voici, j'écris. Pourquoi? Pour quoi faire? Quelque chose m'y incite, m'y pousse, m'y engage - et j'ai bien l'impression de ne pas être le seul dans ce cas. Qu'est-ce que cette poussée, ce commandement? Y a-t-il en lui quelque chose de ridicule? D'où vient-il?

Du jour où j'ai pris la décision de mélanger dans l'Orloeuvre la partie spéculative et la partie fictive, il était fatal que mes petites intimités soient entraînées avec le reste.

 

 

  ----------------------------

Formulations à partir de ce texte (les têtes de chapitre sont entre crochets) :

 

[(Ce qui s'écrit, ne se dit pas)]

[Et si on prenait au sérieux la déconstruction?]

[Inoculer, prémunir, désactiver]

[Au 20ème siècle, la faille humaine s'est montrée nue]

[Nous vivons entre un Qui? et un Quoi?; les confondre serait un quiproquo mortel]

[Il s'agit de laisser s'écrire un autre nom : un nom tout autre que nul n'aura jamais prononcé, un nouveau nom très vieux que personne n'aura jamais entendu]

Il y a au moins deux choses que je ne contrôle pas : ma mort et mon fils

Projet orlovien : à l'impossible deuil des spectres, je suis tenu

Pour Nicolas Roth comme pour Imre Kertész, la vie s'est arrêtée avec la déportation : ses souvenirs se sont figés, et toute la vie ultérieure n'est qu'une survie qui interdit l'oubli

L'Idve est le canal de l'absence

"La mise à nu des exils" (Pierre Delain, 1988-2016) [Qi]

Récit de la déportation d'Esther et Michel Klein, nés respectivement le 11 juin 1876 et le 11 novembre 1872 (convoi n°53 du 25 mars 1943), par leur fils Willy Klein

La Voix dans la Voix, *1

De quelques détails qui rapprochent le scripteur de Jacques Derrida

La circoncision du scripteur

Les trois fils du scripteur : Matane, Talmi, Barouh

 

 

 


Recherche dans les pages indexées d'Idixa par Google
     
 
 
Follow @pdelayin

 

 

 

 

 

   
 
     
 
                               
Création : Qylal

 

 
Idixa

Marque déposée

INPI 07 3 547 007

 

Sources
DelayinQi

AB.BCC

MQiMeditations

HG.MQI

YYB.1988.Delain.Pierre

Rang = ZZ_BIB_Delayin_Pierre
Genre = -