Accueil
Projet
Derrida
Œuvrance
Sources
Scripteur
Mode d'emploi
 
         
           
Lire Derrida, L'Œuvre à venir, suivre sur Facebook L'activité du site, suivre le blog

TABLE des MATIERES :

                            NIVEAUX DE SENS :

Les collectes de l'Orloeuvre
   
     
La poésie, secret de la rencontre                     La poésie, secret de la rencontre
Sources (*) : Le poème, unique, par l'art - hors l'art               Le poème, unique, par l'art - hors l'art
Paul Celan - "Le Méridien & autres proses", Ed : Seuil, 2002, p81, Le Méridien

 

Six poetes toscans (Giorgio Varasi, 1544) -

Au - delà du souverain, un concept "unheimlich"

Là où n'arrivent que du "mortel" et du "pour rien", la poésie recueille l'infini, mais ce poème dont parle Paul Celan - le poème absolu -, il ne peut pas y en avoir

Au - delà du souverain, un concept "unheimlich"
   
   
   
                 
                       

Pour l'acquťrir, cliquez

sur le livre

 

Il y a dans chaque poème une tension entre :

- un présent unique, ponctuel. Ici et maintenant, dans l'immédiateté, la proximité. Quelqu'un se tourne vers ce qui apparaît. Avec ses images, ses tropes, ses mots, ses figures, ses métaphores. il lui adresse la parole. Dans l'espace de ce présent qui s'offre à l'attention, un dialogue désespéré s'instaure.

- en le nommant, en lui parlant, le Je instaure un autre espace qui se rassemble autour de lui. C'est l'espace du Tu, son être autre, qui est aussi le plus proprement sien. Là, dehors, une question s'ouvre, reste ouverte, laisse parler. Qu'indique-t-elle? un lieu vide - celui du temps de l'autre. Qu'un poème puisse nommer ce lieu est une prétention exorbitante. C'est absurde, utopique, impossible.

Des temps différents, celui du Je et de l'étranger, de la parole et de la contre-parole, s'agrafent l'un à l'autre. Entre les mots, les strophes, s'instaure un vibrato, une douleur muette. Avec de la faveur, de la chance, une libération a lieu, un saut au-dessus de l'infranchissable, une rencontre (le tournant du souffle [chez Büchner : le "Vive le roi" de Lucile, le ciel qui s'ouvre en abîme sous Lenz, la tête de Méduse qui se fige en pierre devant le vivant]).

 

 

 

 

 


Recherche dans les pages indexées d'Idixa par Google
 
   
 
 
Follow @pdelayin

 

 

 

 

 

   
 
     
 
                               
Création : Qylal

 

 
Idixa

Marque déposée

INPI 07 3 547 007

 

Celan
PoesieRencontre

VE.LEV

PoesieArt

JD.LJD

CelanSouverain

DN.LLD

UPoesie

Rang = O
Genre = MR - IB