Accueil
Projet
Derrida
Œuvrance
Sources
Scripteur
Mode d'emploi
 
         
           
Lire Derrida, L'Œuvre à venir, suivre sur Facebook L'activité du site, suivre le blog

TABLE des MATIERES :

                            NIVEAUX DE SENS :

Les collectes de l'Orloeuvre
   
     
Partage des voix                     Partage des voix
Sources (*) : Derrida, le logos, logocentrisme               Derrida, le logos, logocentrisme
Jean-Luc Nancy - "Le partage des voix", Ed : Galilée, 1982, p81

 

Le poete chinois Li Bai boit, seul, sous la lune -

Avant toute voix, le logos articule le partage des voix, où se donne le sens

   
   
   
                 
                       

Pour l'acquérir, cliquez

sur le livre

 

Pour Socrate, le logos divin est directement partagé avec le public par la déclamation du poète. Le dieu parle. Aucune interprétation, aucune connaissance technique n'est nécessaire au rhapsode. Il lui suffit de communiquer quelque chose comme de l'enthousiasme (adresse, encouragement, exhortation). Son énonciation convient car elle est multiple : elle s'appuie sur la différence des propriétés singulières des voix. Par cette différence, c'est-à-dire par le dialogue, le logos se met en scène.

Le logos n'est pas une voix douée de signification (le sens ne pré-existe pas, et n'advient même pas à la fin : c'est nous qui sommes le sens, dans le partage de nos voix). Il est l'expression avant l'expression, une anticipation du partage. Son destin est que des interprétations diverses et singulières s'énoncent dans un dialogue. S'il y a logocentrisme, il est voué au plus puissant des décentrements. Il est fatal que le logos se divise. C'est son destin.

 

 

 

 

 


Recherche dans les pages indexées d'Idixa par Google
 
   
 
 
Follow @pdelayin

 

 

 

 

 

   
 
     
 
                               
Création : Qylal

 

 
Idixa

Marque déposée

INPI 07 3 547 007

 

Nancy
VoixPartage

EL.LEL

DerridaLogocentrisme

FP.LMM

T.articulation

Rang = O
Genre = MK - NG