Accueil
Projet
Derrida
Œuvrance
Sources
Scripteur
Mode d'emploi
 
         
           
Lire Derrida, L'Œuvre à venir, suivre sur Facebook L'activité du site, suivre le blog

 

TABLE des MATIERES :

                            NIVEAUX DE SENS :

                     
                     
Paganisme                     Paganisme
Sources (*) : Pas de critères pour juger               Pas de critères pour juger
Jean-François Lyotard - "Au juste", Ed : Christian Bourgois, 1979, p73

 

-

[Il y a paganisme chaque fois que le juge ou celui qui dit la justice est pris dans la même sphère du langage que ceux qu'à l'occasion il va juger]

   
   
   
                 
                       

Pour l'acquérir, cliquez

sur le livre

 

Jean-François Lyotard a une définition très particulière du paganisme : c'est la situation dans laquelle on n'a pas de critères pour juger. La modernité, selon lui, quelle que soit son époque (d'Aristote à Pascal), est païenne. Quand on est plongé dans les opinions, par exemple en politique, alors porter un jugement relève d'un art, et non pas d'un savoir. Le jugement est prescriptif, pas dénotatif.

Il n'y a pas de science de la politique ni de métalangage qui permettrait au juge de juger selon des critères préétablis. Il est lui-même jugé sans critères, d'après ses actes, c'est-à-dire qu'il sera jugé quand les comptes seront faits, mais les comptes ne seront jamais définitivement arrêtés.

Dans ce genre de discours, juges et jugés se situent sur le même plan. C'est aussi le cas pour les hommes et les dieux chez les Grecs.

Un énonciateur païen n'est pas autonome. C'est même le contraire, car avant d'être l'énonciateur d'une prescription, il en a été le récepteur. Il est un relais dans une tradition, dans la transmission d'un récit, mais ce relais n'est pas neutre. Le transmetteur intervient comme nom propre, il introduit des variantes, des mouvements. Il est lui-même nommé dans l'histoire et il la nomme, ce qui introduit une hétéronomie. Ce qu'il a entendu raconter, il est tenu de le raconter à son tour (c'est l'obligation initiale), mais il peut dire autre chose. Les récits sont animés de mouvement. Il faut transmettre le mouvement. Les hommes ne sont pas les auteurs de ce qu'ils racontent, mais ils peuvent ruser avec le destin.

 

 

--------------

Propositions

--------------

-

Les jeux de langage déterminent trois genres de discours en fonction du pôle privilégié : l'énonciateur (volonté autonome), le destinataire (pensée juive), celui qui est parlé (paganisme)

-

Dans le paganisme, la relation entre hommes et dieux est à penser en termes de confins : le pays (pagus) est l'endroit où l'on pactise (pax = paix) avec autre chose

-

Des dieux païens comme ceux des Grecs ne sont pas des maîtres de la parole : ils racontent et sont racontés, leur parole n'est pas performative comme celle du Dieu chrétien

 

 

 


Recherche dans les pages indexées d'Idixa par Google
 
   
 
 
Follow @pdelayin

 

 

 

 

 

   
 
     
 
                               
Création : Qylal

 

 
Idixa

Marque déposée

INPI 07 3 547 007

 

Lyotard
ProPaganisme

AA.BBB

ModJugement

KD.LKD

HP_ProPaganisme

Rang = N
Genre = -