Accueil
Projet
Derrida
Œuvrance
Sources
Scripteur
Mode d'emploi
 
         
           
Lire Derrida, L'Œuvre à venir, suivre sur Facebook L'activité du site, suivre le blog

TABLE des MATIERES :

                            NIVEAUX DE SENS :

Les collectes de l'Orloeuvre
   
     
Heidegger, l'humanisme                     Heidegger, l'humanisme
Sources (*) : Le Dasein chute               Le Dasein chute
Martin Heidegger - "Questions III et IV", Ed : Gallimard, 1966-76, pp101-2 - Lettre sur l'humanisme

 

Portrait d'une femme (Agostino Carracci, 1597) -

L'essence de l'homme consiste en ce que, dans la situation d'être-jeté, il est plus que l'homme seul : plus originel, plus essentiel, plus proche de l'Être

   
   
   
                 
                       

Pour l'acquérir, cliquez

sur le livre

 

Exilé de la vérité de l'Être, l'homme tourne en rond autour de lui-même. C'est ce que Heidegger qualifie de "déchéance" dans Sein une Zeit. Il ne s'agit pas de péché, ni de jugement moral, mais d'une relation à l'Être qui reste célée. Représenté comme simple vivant doué de raison, c'est-à-dire saisi seulement à partir de sa subjectivité, l'homme oublie que sa dignité, c'est d'être appelé par l'Être pour la sauvegarde de la vérité.

Mais l'homme est le voisin de l'Être. S'il est "plus" que cet homme seul, déjeté, ce n'est pas dans un sens additif, mais comme énigme. L'essence historique de l'homme est d'être le berger de l'Être. Dire cela, c'est penser l'humanisme au sens le plus fort du terme : on ne peut penser l'humanité de l'homme qu'à partir de sa proximité à l'Être.

 

 

 

 

 


Recherche dans les pages indexées d'Idixa par Google
 
   
 
 
Follow @pdelayin

 

 

 

 

 

   
 
     
 
                               
Création : Qylal

 

 
Idixa

Marque déposée

INPI 07 3 547 007

 

Heidegger
HeideggerHumanisme

FH.LHF

HeideggerChute

EC.LEC

T.humain

Rang = M
Genre = MR - IB