Accueil
Projet
Derrida
Œuvrance
Sources
Scripteur
Mode d'emploi
 
         
           
Lire Derrida, L'Œuvre à venir, suivre sur Facebook L'activité du site, suivre le blog

TABLE des MATIERES :

                            NIVEAUX DE SENS :

 
   
Jean - Luc Nancy                     Jean - Luc Nancy
Sources (*) :                
Jean-Luc Nancy - "Corpus", Ed : Métaillé, 2000,

Corpus (Jean-Luc Nancy, 1992 - réédité en 2000) [Corpus]

   
   
   
                 
                       

Pour l'acquérir, cliquez

sur le livre

 

Table

p7 : Corpus - p9 : Etranges corps étrangers - p12 : Soit à écrire le corps - p14 : Aphalle et acéphale - p19 : Soit à écrire au corps - p22 : Psyche ist ausgedehnt - p25 : Ego - p28 : Alter - p31 : Expeausition - p34 : Pensée - p36 : Vient le monde des corps - p39 : Aréalité - p40 : Mystère - p43 : Juste clarté - p45 : Citation - p46 : Corpus : autre départ - p50 : Entrées - p54 : Corps glorieux - p57 : Incarnation - p60 : Corps signifiant - p64 : Trou noir

p67 : Une plaie - p71 : Corpus, anatomie - p74 : Ce qui, d'une écriture, n'est pas à lire - p77 : Technè des corps - p82 : Pesée - p86 : Infime dépense de quelques grammes - p90 : L'immondice - p95 : Travail, capital - p97 : Autre citation - p97 : Un corps est l'in-fini d'une pensée - p101 : Corpus : cortex - p102 : Corps joui - p104 : Corpus - p107 : De l'âme

 

 

  ----------------------------

Formulations à partir de ce texte (les têtes de chapitre sont entre crochets) :

 

[Les corps sont l'espace ouvert, spacieux plutôt que spatial, qui donne lieu à l'existence]

[Psychè est corps, c'est-à-dire cela même qu'il s'agit de toucher par la pensée]

La peinture est l'art des corps, parce qu'elle ne connaît que la peau, elle est peau de part en part

Au racisme, il ne faut pas opposer une fraternité générique des hommes, mais la dis-location de nos races et de nos traits

L'intimité du corps, c'est qu'il expeause son espacement, ses parties décomposées, disséminées

Ego n'est ego qu'articulé, énoncé par une bouche où corps et esprit ne font qu'un

Le corps - limite du sens - est l'exposition la plus propre et la plus absolue de l'effraction de sens que constitue son existence

"Sexe" est le nom-éclat du corps, qui ne le nomme qu'en l'espaçant : "des sexes"

Il n'y a jamais ni corps propre, ni appropriation, car là où le "je" (ego énonçant) énonce "corps", le "je" (ego énoncé) se retranche

Les autres, je les saurai toujours en tant que corps : seul un corps est un autre

L'Occident a inventé le corps nu : étranger, blafard, désastreux, angoissant, toujours sacrifié

Il n'arrive rien d'autre à l'écriture, s'il lui arrive quelque chose, que de toucher

La voix est le timbre du lieu où un corps s'expose et se profère

Corpus (Jean-Luc Nancy, 1992 - réédité en 2000) [Corpus]

 

 

 


Recherche dans les pages indexées d'Idixa par Google
     
 
 
Follow @pdelayin

 

 

 

 

 

   
 
     
 
                               
Création : Qylal

 

 
Idixa

Marque déposée

INPI 07 3 547 007

 

Sources
NancyCheminements

B1.992

YYA.1992.Nancy.JeanLuc

Rang = YYA_Nancy_Corpus
Genre = -