Accueil
Projet
Derrida
Œuvrance
Sources
Scripteur
Mode d'emploi
 
         
           
Lire Derrida, L'Œuvre à venir, suivre sur Facebook L'activité du site, suivre le blog

TABLE des MATIERES :

                            NIVEAUX DE SENS :

 DERRIDEX

Index des termes

de l'oeuvre

de Jacques Derrida

Un seul mot - ou un syntagme.

         
   
Saussure et Rousseau                     Saussure et Rousseau
Sources (*) : Derrida, le langage               Derrida, le langage
Jacques Derrida - "Marges de la philosophie", Ed : Minuit, 1972, pp179-182 Les mots de Jacques Derrida

[Le champ linguistique unit les genevois Rousseau et Saussure : tous deux accordent un privilège éthique à la parole vive et à la voix, auxquelles ils subordonnent l'écriture]

Les mots de Jacques Derrida
   
   
   
                 
                       

Un fil relie Jean-Jacques Rousseau et Ferdinand de Saussure. En s'intéressant à l'origine du langage et de la société, Rousseau fait émerger le champ linguistique, dont Saussure est le théoricien. Leurs pensées, qui contiennent de nombreuses analogies, sont une source, une souche des théories modernes.

- les langues sont faites pour être parlées. Elles sont essentiellement vocales. La parole est la première institution sociale, le premier élément d'une sémiologie et d'une anthropologie. Comme le geste, elle est directement liée à la sensibilité, aux passions, à la pitié. Elle ne ment pas. Elle tient le peuple uni. Les animaux n'y ont pas accès, car ils sont incapables d'articuler.

- quand la prononciation est correcte, le rôle de la voix est plus essentiel que celui des autres systèmes de signes. C'est elle qui détermine le système interne de la langue. La langue est à la fois naturelle à l'homme et composée de signes, c'est-à-dire d'éléments conventionnels, arbitraires. Elle conduit à des séries d'oppositions incontestables : nature/convention, animal/humain, nature/société, nature/art, etc... Ces oppositions gouvernent la culture occidentale jusqu'au XXème siècle. Elles constituent une couche profonde du discours moderne, un système conceptuel clos (métaphysique).

- l'écriture ne sert qu'à représenter le langage, elle n'est qu'un supplément par rapport à la parole. C'est une altération de la langue, un travestissement, condamnable d'un point de vue moral.

- l'ordre linguistique émerge de l'ordre naturel par un processus double, paradoxal. Dans une situation d'angoisse, d'effroi devant l'autre menaçant, la nature sort de soi (discontinuité). Elle se socialise. En fracturant sa présence à soi, elle s'interrompt et se prolonge (continuité).

- les phénomènes non phonétiques sont négatifs, mauvais. Ils sont la manifestation d'une crise.

 

 

--------------

Propositions

--------------

-

Le champ linguistique émerge, dans l'oeuvre de Rousseau, comme la langue et la société : par une initiative absolue, une décision arbitraire et extérieure

-

Jean-Jacques Rousseau croyait que la voix intérieure ne mentait jamais

-

Pour Rousseau, la pitié comme loi naturelle, originelle, inexorable, dont toute institution est le supplément et la suppléance, est portée par la voix

-

Un peuple libre au sens de Jean-Jacques Rousseau - celui qui se tient ensemble dans l'espace d'une seule et même parole - est aussi le plus soumis à la harangue démagogique

-

L'écriture phonétique a pour principe fonctionnel de répondre à l'exigence de système interne de la langue, que des forces extérieures ne cessent d'altérer

-

Avant toute détermination d'une loi naturelle, il y a, contraignant efficacement le discours, une loi du concept de nature

-

Dans la fiction rousseauiste, la nature sort de soi par un point d'inversion, imprévisible, d'extériorité / supplémentarité, où les virtualités déjà présentes font irruption

-

Le mouvement qui introduit la différance et le langage fracture l'heureuse plénitude, la vivante présence à soi du propre, qu'une fiction rousseauiste décrit comme jouissance

-

Pour Rousseau, le signe, comme l'écriture, est un supplément, une négativité, un mal qui supplée à la nature innocente et bonne

-

Remettre en question le signifié transcendantal, c'est reconnaître que tout signifié est aussi en position de signifiant; c'est déconstruire, avec le signe, tout ce qui lie notre culture

-

L'irruption de l'écriture non-phonétique est une crise du logos

Pour l'acquérir, cliquez

sur le livre

 

 

 

 


Recherche dans les pages indexées d'Idixa par Google
 
   
   
Follow @pdelayin

 

 

 

 

 

   
 
     
 
                               
Création : Qylal

 

 
Idixa

Marque déposée

INPI 07 3 547 007

 

Derrida
VoixLinguistique

AA.BBB

DerridaLangage

IE.LIE

DerridaCheminements

RO.USS

IV_VoixLinguistique

Rang = P
Genre = -