Accueil
Projet
Derrida
Œuvrance
Sources
Scripteur
Mode d'emploi
 
         
           
Lire Derrida, L'Œuvre à venir, suivre sur Facebook L'activité du site, suivre le blog

 

TABLE des MATIERES :

                            NIVEAUX DE SENS :

                     
                     
La peau, premier entre - deux                     La peau, premier entre - deux
Sources (*) : Didier Anzieu               Didier Anzieu
Didier Anzieu - "Le Moi-peau -", Ed : Dunod, 1995, p39

 

-

[La peau est un intermédiaire, un entre-deux dont le fonctionnement paradoxal étaye les différenciations psychiques]

   
   
   
                 
                       

Pour l'acquérir, cliquez

sur le livre

 

La peau est notre premier système de protection et notre premier lieu d'échange. Organe unique, on peut aussi la considérer comme un ensemble d'organes différents, dont les fonctions sont variables et souvent paradoxales. Elle soustrait notre milieu interne aux perturbations exogènes / elle en conserve les marques dans sa forme, sa texture, sa coloration, ses cicatrices, etc.... Elle est une interface qui révèle à l'extérieur l'état intérieur qu'elle est censée préserver. Les autres peuvent y lire notre humeur, notre bonne ou mauvaise santé - c'est un miroir de notre âme qui en prépare d'autres, sonores ou visuels. On est tenté de la modifier ou d'infléchir les messages qu'elle délivre par les cosmétiques, les fards, les bains, le bronzage, la chirurgie esthétique, etc... ce qui fait travailler une foule de professionnels : coiffeurs, parfumeurs, esthéticiennes, dermatologues, etc.... On y imprime des marques, on y ajoute des peaux animales ou des vêtements. C'est un contenant qui marque la limite avec l'extérieur, et aussi une pliure, une surface qui se prolonge à l'intérieur du corps avec le cerveau. Elle est superficielle et profonde, perméable et imperméable, désséchée et regénérée. Elle est le siège du bonheur, de la libido, du narcissisme, de la séduction et aussi des douleurs, des névroses ou des perversions comme le masochisme. Elle est au service de la vie / peut entraîner la mort. Par sa nudité, elle manifeste notre dénuement / elle traduit aussi notre excitation sexuelle. Elle exprime notre détresse / notre souplesse évolutive, car elle peut se regénérer, contrairement aux cellules nerveuses. Elle sépare / unit les différentes sensorialités.

Les incertitudes attachée à cette structure peuvent se traduire par diverses perturbations ou états-limites. Rien n'est jamais acquis. Cette enveloppe protectrice, on peut la transformer en armure, on peut la perdre, comme Marsyas, ou on peut l'étendre à l'infini, comme Iemanja.

 

 

--------------

Propositions

--------------

-

Deux couches enveloppent le psychisme : un pare-excitation (externe) et un Moi-peau (interne), lequel est une interface où s'inscrivent les traces, indices, signaux et signes

-

Premier instrument et lieu d'échange avec autrui, la peau est, dans l'ordre organique comme dans l'ordre imaginaire, notre système de protection le plus originaire

-

Le Moi-Peau est une figuration par laquelle l'enfant, à partir de son expérience de la surface du corps, se représente comme contenant

-

La peau est plus qu'un organe, c'est un ensemble d'organes différents sans lesquels la survie est impossible

-

Le centre du cerveau (cortex) est une pliure, une invagination située à la périphérie

-

Pour répondre aux bruits qui l'entourent, l'enfant prend appui sur un miroir sonore

-

La société actuelle favorise la prolifération de troubles limites entre névroses, psychoses et états narcissiques, qui reposent sur l'incertitude des frontières du moi

-

Fantasme originaire du masochiste : 1. une même peau appartient à l'enfant et à la mère; 2. l'accès à l'autonomie entraîne une déchirure de cette peau commune

-

Le Moi-peau peut se mettre au service de Thanatos : autodestruction de la peau et du Moi par auto-immunité

-

Je suis toute entière un tympan dont la peau colle aux quatre coins du monde

-

Les huit fonctions du Moi-peau

-

Mythe de Marsyas : perdre son enveloppe sonore, c'est perdre sa peau

 

 

 


Recherche dans les pages indexées d'Idixa par Google
 
   
 
 
Follow @pdelayin

 

 

 

 

 

   
 
     
 
                               
Création : Qylal

 

 
Idixa

Marque déposée

INPI 07 3 547 007

 

Anzieu
AnzieuPeau

AA.BBB

AnzieuParcours

DE.LED

FP_AnzieuPeau

Rang = P
Genre = -