Accueil
Projet
Derrida
Œuvrance
Sources
Scripteur
Mode d'emploi
 
         
           
Lire Derrida, L'Œuvre à venir, suivre sur Facebook L'activité du site, suivre le blog

TABLE des MATIERES :

                            NIVEAUX DE SENS :

Les collectes de l'Orloeuvre
   
     
Simon Hantaï, hantise de la peinture                     Simon Hantaï, hantise de la peinture
Sources (*) : Notre monde se touche               Notre monde se touche
Jean-Luc Nancy - "La connaissance des textes - Lecture d'un manuscrit illisible - Correspondance avec Simon Hantaï et Jean-Luc Nancy", Ed : Galilée, 2001, p59

 

Travaux de lecture (Simon Han tai, 1999) -

Dans la soupe originelle se mélangent les graphies, les pliures, les écritures, les voix d'avant la parole, les mots qui disparaissent avec leur sens et leur sonorité

Autres renvois :
   

Simon Hantaï

   
   
                 
                       

Pour l'acquÚrir, cliquez

sur le livre

 

Le 15 août 1999, Jean-Luc Nancy, commentant le travail de copiage des textes philosophiques par Hantaï, fait remarquer qu'en enfouissant l'écriture dans les plis, il fait disparaître les mots avec leur sens, et aussi la sonorité de la voix (la phonè). Hantaï parle d'"Ursoupe" : une soupe originelle, la voix avant et après la parole et le sens, la voix abracadabrante des jeux verbaux des enfants - celle du désorientement et celle aussi, peut-être, du Créateur. Ce sont des chants bégayants et divergents, des signes revenus au chaos. On ne peut pas dresser des tables ni des colonnes d'énumération pour ce jeu de déchirure, griffure, rature, mise à vif, gravure, imprégnation et entaille (comme le dit Simon Hantaï).

Le travail d'écriture ainsi entendu n'est pas une calligraphie. Il n'est pas question du beau (kallos), mais de mettre en évidence le trait par rapport à la lettre. Hantaï cogne, froisse la graphie. La lettre est "mangée", mais n'est pas perdue, on la retrouve.

C'est Hantaï lui-même qui signale que, dans ces travaux (de lecture), le déploiement est essentiellement lié à la photographie. Les "originaux" n'ont que peu d'importance. Ils ne sont qu'un appui. Le choix du photographe, du cadre, du passe-partout, etc... voilà ce qui compte.

Les "Travaux de lecture" de Simon Hantaï ont été initiés par Jean-Luc Nancy pour servir de frontispice au livre de Jacques Derrida, "Le Toucher". Hantaï s'est pris au jeu. Il a recopié et plié les deux textes jusqu'à les rendre illisibles. Il leur a donné ce titre, travaux de lecture.

 

 

Hantaï procède à une torsion violente de l'héritage historique. Il étale la toile par terre, la plie, la recouvre de peinture sans la regarder. Il désaisit l'oeil de sa place privilégiée, diminue le regard, le déplace, le délocalise, le rend errant. Ce-faisant [dit-il] il se crève les yeux [... mais la photo, dont il reconnaît la prééminence, restaure la primauté du regard. Hantaï est exigeant, sévère avec ses photographes : ce sont eux qui révèlent l'oeuvre, et l'auteur juge et jauge, de son regard acéré].

 

 

 


Recherche dans les pages indexées d'Idixa par Google
 
   
 
 
Follow @pdelayin

 

 

 

 

 

   
 
     
 
                               
Création : Qylal

 

 
Idixa

Marque déposée

INPI 07 3 547 007

 

Nancy
HantaiParcours

HD.LDA

CtpContact

VH.KLD

T.effacement

Rang = QHantai
Genre = MJ - NA