Accueil
Projet
Derrida
Œuvrance
Sources
Scripteur
Mode d'emploi
 
         
           
Lire Derrida, L'Œuvre à venir, suivre sur Facebook L'activité du site, suivre le blog

TABLE des MATIERES :

                            NIVEAUX DE SENS :

DERRIDEX

Index des termes

de l'oeuvre

de Jacques Derrida

Un seul mot - ou un syntagme.

         
   
Derrida, le pouvoir, le souverain                     Derrida, le pouvoir, le souverain
Sources (*) : Derrida, l'origine               Derrida, l'origine
Jacques Derrida - "La connaissance des textes, lecture d'un manuscrit illisible (Correspondances)", Ed : Galilée, 2001, p146

 

Pre-Meun (Simon Han tai, 1968) -

Derrida, sa Cabale cachée

Le souverain est celui qui, par une exaction originaire, a le droit de s'exagérer démesurément, de s'augmenter de rien [création ex nihilo]

Derrida, sa Cabale cachée Autres renvois :
   

Simon Hantaï

   
   
               
                       

Pour l'acquérir, cliquez

sur le livre

 

Selon Carl Schmitt, la souverain est celui qui décide de l'exception. Jacques Derrida rappelle cela, dans une lettre adressée à Simon Hantaï et Jean-Luc Nancy, à l'occasion de la publication d'un livre reproduisant les "travaux de lecture" effectués par le dit Hantaï pour joindre (en les rendant illisibles) les écritures de J.D. et J.-L.-N. Sa formulation qui insiste sur l'augmentation, l'exagération, la force intimidante et intimante du souverain autoritaire. Mais pourquoi parler de cela et de la loi justement à propos des travaux de Hantaï? Il semble que Derrida ait ressenti, dès sa première rencontre de Peinture (Ecriture rose), le sentiment d'une injonction, d'une intimation, qui ne pouvait avoir pour origine qu'un souverain. De même qu'Hantaï se fixe une contrainte à laquelle il se soumet (par exemple copier tous les matins des textes sur une toile), Derrida s'impose une règle arbitraire et assignée par l'autre (par exemple soumettre tout ce qu'il écrit à une injonction qu'il aurait reçue du dehors). C'est ce trait commun entre lui et Hantaï qui le conduit à inscrire cette lettre conclusive de la correspondance S.H./J.-L.-N sous l'égide de ce mot, intimation.

Hantaï et Derrida, deux figures de l'auteur-souverain? Peut-être. Il faut laisser voir, laisser pousser, laisser venir.

 

 

 

 

 


Recherche dans les pages indexées d'Idixa par Google
 
   
 
 
Follow @pdelayin

 

 

 

 

 

   
 
     
 
                               
Création : Qylal

 

 
Idixa

Marque déposée

INPI 07 3 547 007

 

Derrida
ProSouverain

EE.LEE

DerridaOrigine

ME.LME

MQiDerridaCabale

LS.LLS

T.exception

Rang = M
Genre = MJ - NA