Accueil
Projet
Derrida
Œuvrance
Sources
Scripteur
Mode d'emploi
 
         
           
Lire Derrida, L'Œuvre à venir, suivre sur Facebook L'activité du site, suivre le blog

 

TABLE des MATIERES :

                            NIVEAUX DE SENS :

                     
                     
L'art se veut pluriel                     L'art se veut pluriel
Sources (*) : Yves Michaud               Yves Michaud
Yves Michaud - "La crise de l'art contemporain - Utopie, démocratie et comédie", Ed : PUF, 1997, pp159-160

 

-

Sur le Contemporain

[En art, la pluralité des systèmes de valeur est devenue une norme et une valeur]

Sur le Contemporain
   
   
   
                 
                       

Pour l'acquérir, cliquez

sur le livre

 

On reconnaît désormais qu'en art existent des échelles différentes et incommensurables. Par exemple, les valeurs du formalisme (planéité picturale) sont incompatibles avec celles du réalisme (ressemblance) et de l'expressionnisme (présence subjective de l'artiste). Cette pluralité est facteur de richesse et de dynamisme. Elle recouvre des choix culturels hétérogènes qui battent en brèche les hiérarchies haut/bas, mais aussi ici/là-bas (notre identité et celle des autres). Des champs de jugement séparés coexistent sans communiquer : le beau (dont il est généralement admis qu'il ne concerne pas l'art contemporain, même s'il imprègne d'autres pratiques), l'herméneutique (qu'est-ce que ça veut dire?), l'économique (à quoi ça coûte?), le fonctionnel (à quoi ça sert?), l'éthique (est-ce moral?), le civisme (est-ce bon pour la communauté?), le juridique (est-ce que c'est conforme au droit?). Souvent les critères des prescripteurs du monde de l'art - eux-mêmes en instance de décomposition avancée - ne parviennent pas à s'imposer.

L'évalution esthétique ne trouve pas à s'exprimer esthétiquement. Des réactions de rejet ou d'indifférence s'expriment, qui mettent en cause le caractère sacré de l'art ou sa valeur cultuelle. L'élite cultivée est réduite à faire l'aveu qu'elle se soutient d'un pouvoir : celui de l'Etat, de l'institution ou des maîtres du discours. Le mauvais magicien échoue à enchanter des spectateurs, qui se mettent en colère. Il n'y a plus de communauté de goût.

 

 

--------------

Propositions

--------------

-

Avec la montée de la démocratie culturelle et esthétique, la notion d'une communauté de goût pourrait disparaître purement et simplement

-

Dans le musée se concentre l'ambivalence de la culture d'aujourd'hui : préserver la valeur cultuelle de l'oeuvre en la soumettant aux valeurs d'exposition et de distraction

-

La beauté qui n'est plus présente dans les arts se diffuse dans de multiples aspects de la vie quotidienne : du design au look, de l'habitat à l'environnement

 

 

 


Recherche dans les pages indexées d'Idixa par Google
 
   
 
 
Follow @pdelayin

 

 

 

 

 

   
 
     
 
                               
Création : Guilgal

 

 
Idixa

Marque déposée

INPI 07 3 547 007

 

MichaudYves
ArtMultiple

AA.BBB

MichaudYParcours

DD.LDD

PlanSite

OF.LOF

FM_ArtMultiple

Rang = O
Genre = -