Accueil
Projet
Derrida
Œuvrance
Sources
Scripteur
Mode d'emploi
 
         
           
Lire Derrida, L'Œuvre à venir, suivre sur Facebook L'activité du site, suivre le blog

 

TABLE des MATIERES :

                            NIVEAUX DE SENS :

                     
                     
L'art n'est plus universel                     L'art n'est plus universel
Sources (*) : Art Ctp, dissémination               Art Ctp, dissémination
Harold Rosenberg - "The Tradition of the New - La tradition du nouveau", Ed : Da Capo Press, 1960, p61

 

-

[La grande nouveauté de l'art aujourd'hui est qu'il n'y a plus d'audience universelle : chaque pratique s'adresse à un segment différent du public]

   
   
   
                 
                       

Pour l'acquérir, cliquez

sur le livre

 

Certains s'indignent du fait que la musique, la peinture ou la littérature actuelles ne s'adressent pas toujours au grand public. L'image sous-jacente est celle de l'homme du commun qui devrait pouvoir accéder à toute la pensée moderne. En réalité chaque groupe humain appartient à des audiences différentes : ce peut être le sport, le rock, [la télé-réalité] ou la science-fiction. Chacun possède une certaine expertise dans les domaines auxquels il s'intéresse. Il n'y a pas d'amateur d'art "générique" s'intéressant à un art universel, mais des publics distincts. S'il est possible de demander à un artiste : Pour qui est-ce que tu peins?, c'est parce que l'audience effective d'une oeuvre est une énigme. Sans doute est-ce une nouveauté dans l'histoire. Les peintres et poètes traditionnels savaient à qui ils s'adressaient; ceux d'aujourd'hui savent seulement qu'ils sont des artistes, et ne connaissent pas leur public.

On ne peut plus reconnaître un public par sa situation sociale. Le même groupe est partagé entre plusieurs segments. C'est le cas y compris pour le public spécialisé dans l'art. Quand un public s'élargit, il se divise en sensibilités différentes, qui ne trouvent pas toujours de terminologie distincte pour s'identifier.

On peut paniquer devant le jargon incompréhensible d'un autre groupe. Des médias tentent de maintenir l'idée d'une "éducation de masse" s'adressant à tous. Mais si l'artiste continue à se sentir isolé, ce n'est pas à cause de l'absence d'intérêt de la société, mais à cause de l'impossibilité de le "vendre" à la totalité du public.

 

 

--------------

Propositions

--------------

-

L'oeuvre d'art existe moins comme objet que par les copies, les interprétations, les rivalités et les transformations qu'elle suscite - c'est-à-dire par ses spectres

-

Un courant ou une école dans l'art résulte d'une liaison entre une pratique et une terminologie

-

Aujourd'hui l'artiste s'imagine si grand qu'il ne veut plus se limiter à la simple fabrication d'un objet ou d'une oeuvre dans un genre déterminé

 

 

 


Recherche dans les pages indexées d'Idixa par Google
 
   
 
 
Follow @pdelayin

 

 

 

 

 

   
 
     
 
                               
Création : Qylal

 

 
Idixa

Marque déposée

INPI 07 3 547 007

 

Rosenberg
ArtSegments

AA.BBB

MQiACtp

GF.LGG

KM_ArtSegments

Rang = N
Genre = -