Accueil
Projet
Derrida
Œuvrance
Sources
Scripteur
Mode d'emploi
 
         
           
Lire Derrida, L'Œuvre à venir, suivre sur Facebook L'activité du site, suivre le blog

TABLE des MATIERES :

                            NIVEAUX DE SENS :

Les collectes de l'Orloeuvre
   
     
L'effondrement dadaïste                     L'effondrement dadaïste
Sources (*) :              
Harold Rosenberg - "The De-definition of Art - La dé-définition de l'art", Ed : Collier Books, 1972, p72

 

Foret - formes terrestres (Jean Arp, 1973) -

Dada a été la crèche où la génération de la Premiere Guerre Mondiale a trouvé une nouvelle naissance

   
   
   
                 
                       

Pour l'acquérir, cliquez

sur le livre

 

Dada est né de la rage et du dégoût contre les pouvoirs et les valeurs en place. Il a d'abord été anti-social et anti-art, privilégiant l'exhibition des clichés, du sexe, de la violence et les scandales.

Le choix du nom infantile "Dada" est à rapprocher de l'effet psychique de la guerre sur les artistes : ils sont morts puis renés. Le mouvement était pour eux une façon de revenir à l'innocence de l'enfance. Cette grande farce permettait de sauter par-dessus les ruines de plusieurs siècles, de restaurer l'anonymat par-dessus l'égoïsme.

Chez Arp comme plus tard chez Klee, il s'agissait de purger l'imagination des schémas pré-établis en submergeant la conscience dans une mer de mots et images mélangés.

Les reliefs d'Arp, modestes, peu spectaculaires, sont des entités hybrides, ambiguës, formes de la nature et représentations. Elles sont faites pour la méditation et l'émerveillement. Elles préservent l'enfance, avant qu'Arp ne s'engage dans des formes plus proches de la sculpture traditionnelle.

 

 

 

 

 


Recherche dans les pages indexées d'Idixa par Google
 
   
 
 
Follow @pdelayin

 

 

 

 

 

   
 
     
 
                               
Création : Qylal

 

 
Idixa

Marque déposée

INPI 07 3 547 007

 

Rosenberg
ArtDada

EN.LEN

T.renaissance

Rang = O
Genre = MJ - NA